En bref

Brexit : “Le maintien d’un minimum de libre-échange est réalisable”

Questionné sur le scénario le plus probable pour les relations commerciales entre l’UE et la Grande-Bretagne à l’issue du Brexit et de la phase de transition, le professeur de politiques agricoles du Trinity College (Irlande), Alan Matthews, a déclaré, lors d’un colloque du Cepii (centre de recherche en économie) à Paris le 10 janvier, que «le maintien d’un minimum de libre-échange est réalisable». Mais il ajoute que ce scénario du libre-échange suscite des craintes, par exemple en France, notamment parce que Londres pourrait négocier ses propres accords de libre-échange. «Que se passera-t-il si la Grande-Bretagne signe un accord avec la Nouvelle-Zélande, et que les importations de moutons néozélandais augmentent à destination de la Grande-Bretagne, et que par conséquent les exportations de moutons gallois augmentent vers l’Union européenne?»

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer