CulturesTop

Essayer le couvert permanent ?

Semer des couverts après céréales, puis après maïs, cela représente beaucoup de temps chaque année. Dans les Landes, des maïsiculteurs ont conduit des essais de couvert permanent de trèfle blanc en monoculture de maïs. Les semis de trèfle ont lieu en octobre afin que la légumineuse ait le temps de bien s’implanter. Les agriculteurs choisissent des variétés extra-naines afin que, surtout à partir de la deuxième année, le trèfle ne soit pas trop envahissant et ne gêne pas le démarrage du maïs. Les variétés de trèfle doivent aussi être résistantes pour supporter le passage des engins.

Deux passages de striptill sont généralement nécessaires dans un trèfle bien développé avant semis de maïs pour éviter une concurrence trop forte du trèfle qui étend rapidement ses stolons. Cette technique de couvert permanent de trèfle suppose aussi d’adopter une stratégie de désherbage pour préserver la légumineuse encore sensible la première année. Les années suivantes, le trèfle est capable de supporter des produits phytosanitaires plus agressifs. Dans les essais conduits dans Les Landes, la technique de l’herbisemis est employée. Cette technique a aussi l’avantage de fournir de l’azote au maïs par la capacité de la légumineuse à fixer l’azote de l’air (70 à 80 u/ha, ont calculé les techniciens). En zone d’élevage, ce fourrage est potentiellement valorisable pendant l’inter-culture.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer