Economie, marchés et gestionSur abonnement

Une collecte laitière française météo-sensible

Exergue
  • En Pologne, la collecte laitière a progressé de + 4 % /2016 sur le 1er quadrimestre. Les éleveurs bénéficient d’un prix du lait très stimulant : le plus haut niveau des 10 dernières années, exception faite du record de 2014. En Irlande, la production est encore plus vigoureuse. Après une croissance faible au 1er trimestre 2017 (+ 2 % / 2016), elle a bondi de 13 % sous l’effet de très bonnes conditions climatiques propices au pâturage. Aux Pays-Bas, où les éleveurs laitiers doivent réduire leur cheptel de 90 000 UGB par rapport à octobre 2016, la production n’a reculé que de 0,4 % sur les 4 premiers mois, par rapport à 2016.

Face à un prix du lait peu engageant, les éleveurs maintiennent une conduite économe en intrants. « En France, la collecte laitière est devenue très météo sensible », observe Gérard You, responsable du pôle économie des filières à l’Institut de l’élevage. Et d’expliquer dans les derniers numéros de Tendances : « Après avoir, presque égalé…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer