En bref

Perturbateurs endocriniens : feu vert des États membres à une définition européenne

Les États membres de l’UE ont adopté, le 4 juillet, les critères de définition des perturbateurs endocriniens proposés par la Commission européenne, indique Bruxelles. Le vote, en comité d’experts, avait été reporté à plusieurs reprises depuis un an faute de majorité qualifiée au sein des Vingt-huit. Mais, suite à l’arrivée de Nicolas Hulot au ministère de l’environnement, la France, qui s’était jusqu’à présent opposée au texte, préparait avec l’Allemagne une position commune sur ce dossier. Dorénavant, les produits phytosanitaires et biocides seront donc examinés au regard de ces nouveaux critères lors des procédures d’autorisation de mise sur le marché communautaire.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer