En bref

Génétique : un index “efficience alimentaire”

Toutes les vaches ne valorisent pas de la même manière leur ration alimentaire. Or, l’alimentation représente 70 % des charges opérationnelles d’élevage. Les programmes de recherche Défilait et Microficient, conduits par l’Inra et l’institut de l’élevage, permettront de mieux comprendre d’où viennent les différences observées entre animaux d’un même troupeau. L’utilisation de capteurs et le traitement de données à grande échelle permettront de mieux comprendre les facteurs biologiques qui influencent l’efficience alimentaire, rappellent les chercheurs.

Et d’expliquer : « Une vache efficiente est capable de maximiser l’utilisation de l’aliment ingéré pour produire du lait en quantité et en qualité, tout en maintenant ses fonctions physiologiques : aptitude à la reproduction, résistance aux maladies, etc. ». D’ici 5 ans, des valeurs génétiques sur l’efficience alimentaire des vaches laitières pourront être proposées.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer