Étiquetage : “consommateurs et agriculteurs s’impatientent”

stickage-origine-viande-nul-part - Illustration Étiquetage : “consommateurs et agriculteurs s’impatientent”
Comme annoncé, les Jeunes Agriculteurs de Bretagne ont procédé à des contrôles en grandes surfaces dès le 1er avril et le constat est clair.

Communiqué JA du 5 avril

“Notre démarche, qui se veut constructive, s’est heurtée à une réalité fort peu réjouissante dans les rayons. Le consommateur, qui n’a pas vocation à se découvrir des talents de déchiffreur d’étiquette, n’a pu se rendre compte que d’une seule chose : un brouillard épais se tient entre les producteurs et son assiette.

Parallèlement, l’association UFC Que choisir abouti au même constat. Les pratiques que nous dénonçons à tous les niveaux de la filière sont donc avérées. En ce sens, nous appelons les distributeurs à se mettre en règles dans l’instant avec la législation en vigueur et rappelons que plus aucun écart ne sera toléré.

Les industriels marquent également de leur mauvaise foi, voulez-vous nous faire croire que votre stock d’emballage n’a pas été renouvelé depuis le 1er janvier ?

Nous sollicitons également un partenariat réel avec la DGCCRF et les services compétents de l’Etat pour démontrer la véracité de nos propos et l’importance de notre action sur le devenir de nos produits. La traçabilité ne doit pas s’arrêter à la sortie des fermes et les pénalités financières ne doivent pas être ciblées seulement sur les agriculteurs. Un contrôleur en grande surface aurait pu infliger une amende de plusieurs dizaines de milliers d’euros dès ce samedi matin.

Les prochaines semaines s’avèrent donc cruciales pour l’objectivité de cette expérimentation et nous resterons proactifs sur ce sujet.”


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article