ÉlevagePolitique et SyndicalismeSur abonnement

La filière ovine fragilisée par le libre-échange

L’accord de libre-échange entre l’Union européenne et l’Océanie (Australie, Nouvelle-Zélande) inquiète la FNO (éleveurs français d’ovins) « au plus haut point », selon un communiqué, du 3 mars. La Commission européenne doit proposer aux États membres de négocier « à partir de cet été », selon la FNO. Michèle Boudouin, présidente du syndicat d’éleveurs, déplore…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer