CoopérativesCôtes d'ArmorEconomie, marchés et gestion

Embauches et formation continues au Gouessant

En ce début d’année, pour tirer le bilan de 2016, les dirigeants du groupe coopératif ont axé leur communication en particulier sur leur dynamique d’emploi et de formation.

En 2016, Le Gouessant a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 570 millions d’euros avec un effectif de 715 salariés. « Pendant l’année 2016, 38 personnes -20 hommes et 18 femmes- ont été embauchées en contrat à durée indéterminée. Un peu plus de 60 % de ces embauches concernent la Coopérative, le solde se répartissant dans nos diverses filiales dont un peu plus de 10 % dans notre filiale Ufab spécialisée dans l’agriculture biologique », se félicitent Patrick Fairier (président) et Jean-Charles Oisel (directeur), les dirigeants de la structure. Plus de la moitié des salariés embauchés ont rejoint les équipes en charge du suivi technico-commercial des exploitations ou du développement des ventes à l’international. Un tiers a rejoint les services support tels que la gestion, la formulation ou le contrôle qualité…

23 jeunes en alternance

« Ces nouveaux collaborateurs du Groupe sont jeunes et qualifiés. » Leur moyenne d’âge est de 32 ans. 30 % d’entre eux ont même moins de 25 ans. « Le niveau de qualification demeure toujours élevé : 90 % sont détenteurs d’un diplôme égal ou supérieur au niveau Bac + 2 et parmi ceux-ci, près de la moitié est détenteur d’un Bac + 5. » Pour faire face à ses besoins de personnels qualifiés, Le Gouessant poursuit notamment sa politique de formations de jeunes par alternance, « principalement pour les fonctions techniques et commerciales ». Et de préciser : « Actuellement, 23 jeunes ont intégré ce programme dont 15 en contrat de professionnalisation et 8 en contrat d’apprentissage. »

Pour faciliter l’intégration de ces « alternants chaque année plus nombreux », le groupe coopératif a développé un parcours d’accompagnement et de formation spécifique qui leur permet de mieux connaître le fonctionnement et les activités de l’entreprise. « Mais nous n’investissons pas seulement dans les jeunes talents puisque plus de 450 000 € par an sont dédiés à la formation continue, pour la gestion des compétences du personnel en place. Par exemple, les formations liées à la sécurité au travail représentent 21 % des dépenses totales, c’est une des priorités de la Coopérative », insiste Patrick Fairier.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer