ÉlevageProductions Agricoles

Dinde : diminuer la consommation d’eau grâce à la sélection

Aviagen Turkeys réalise un gros travail de sélection sur la dinde But Prémium afin de réduire sa consommation d’eau. Les résultats attendus sont une amélioration de la qualité de la litière, moins de pododermatites et une meilleure santé intestinale.

« Depuis 2012, l’amélioration génétique en dinde a permis de diminuer l’indice de consommation de 3,4 points par an. Cela représente un gain de surface agricole de 43 000 ha par an », déclare John Ralph, directeur recherche et développement chez Aviagen Turkeys. La génétique But Prémium est souvent décrite comme très consommatrice d’eau avec pour incidence des litières se dégradant rapidement.

Améliorer la santé intestinale

« Depuis fin 2013, nous sélectionnons pour améliorer ce critère. Les premiers effets se sont fait sentir en élevage depuis le mois de juin 2015 », rassure John Ralph. « Nous avons diminué l’équivalent de 1,9 L d’eau de consommation par lot pour produire un dindon de 21 kg. »

« En sélectionnant sur la consommation d’eau, nous améliorons la santé intestinale et réduisons les pododermatites. » En moyenne, une dinde consomme 2 L d’eau pour 1 kg d’aliment ingéré. « L’éleveur s’intéresse à la consommation globale de son lot. Les sélectionneurs visent la consommation individuelle pour éliminer du schéma de sélection les animaux qui consomment trop. »

Il rappelle qu’une comparaison a été réalisée en 2014 entre la But Prémium et une génétique concurrente. Elle mettait en lumière que la grande partie de l’ajout de litière pour la Prémium est corrélée à un poids vif supérieur. « Le gain économique de la Prémium est 20 fois supérieur au coût additionnel en litière. » Des chiffres à modérer car on n’estime pas le temps passé ­­par l’éleveur à refaire sa litière. « L’amélioration de la consommation d’eau n’est pas là pour se substituer à la gestion normale des litières », met en garde John Ralph.

1 h / jour pour boire et manger

Les comportements de consommation d’eau et d’aliment sont régulièrement observés en dinde et sont des critères de sélection importants. « Un animal passe en moyenne 1 heure par jour à boire et à manger : 40 minutes pour manger et 20 minutes pour boire. » Des chiffres qui réfutent bien ce qu’avancent les associations « anti-viande » lorsqu’ils disent que les volailles standard ne font que boire et manger car elles s’ennuient. « Les animaux boivent quand ils ont soif et mangent quand ils ont faim », ironise John Ralph. La consommation a lieu à toutes les heures du jour et de la nuit.

Cependant, les périodes de repas sont bien distinctes de celles dédiées à l’abreuvement. « Le comportement étant héritable, nous sommes en cours d’évaluation pour utiliser ces critères comportementaux comme critère de sélection », conclut John Ralph.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer