MorbihanPolitique et Syndicalisme

Des animaux plus lourds en Label Rouge limousin

L’augmentation des points de vente entraîne une hausse des volumes commercialisés. Le poids moyen des animaux labellisés dépasse désormais les 400 kg.

Les responsables du syndicat Limousin s’en réjouissent : l’évolution du tonnage commercialisé en 2015 est en évolution de + 5,7 % par rapport à l’année précédente. « C’est une bonne surprise. Mais cette évolution est due à l’augmentation des points de vente, car dans chaque magasin, la tendance est plutôt à la baisse » tempèrent-ils. Actuellement, 95 magasins vendent du Label Rouge limousin, dont 9 GMS et 85 boucheries artisanales. Avec 35 points de vente, le Morbihan est en tête devant l’Ille-et-Vilaine (30).

Quatre nouveaux taureaux à l’IA

  • Esa, fils de Manoir sur Tan, est un taureau à utiliser uniquement sur vache (Ifnais de 91). Ses filles, championnes du volume, allient taille, longueurs, profondeur et des bassins très larges. Esa sort avec un index morphologie / croissance record à 138. Il doit être utilisé sur des souches laitières.
  • Fest Noz, un fils d’Ulys MN sur une mère Eléazar, est né dans l’élevage de Jean-Pierre Macé, en Mayenne. Il dispose d’un pedigree marqué par un fort index allaitement (père à 113, mère à 107). Fest Noz conviendra sur génisses (Ifnais de 100) et vaches de type élevage. Ses filles sont lourdes, équilibrées en morphologie avec de bons dessus.

Qualifiés en ferme, autorisés à l’insémination :

  • Brésil, fils d’Ulrich, est un taureau mixte-élevage avec un bon potentiel laitier.
  • Gabin, fils de Dandy, est un taureau mixte-élevage. Son CD est encore un peufaible (49 filles dans un seul élevage).

50 % classés R+

230 éleveurs (sur les 252 engagés) proposent des animaux au Label, dont 28 en Morbihan. Gallais viandes, Kervadec et BVD se partagent les abattages. Le poids moyen des animaux, qui est en moyenne de 399 kg sur la période 2011-2015, est de 407 kg en 2015. Plusieurs points de vente réclament des animaux de plus de 400 kg. L’âge moyen reste relativement stable, dans la moyenne de ces dernières années, à 46 mois. Le nombre d’animaux de plus de 5 ans augmente légèrement. 50 % des animaux sont classés R+. Les côtes d’Armor fournissent le plus grand nombre de bovins labellisés (33,5 %) contre 9 % pour le Morbihan. 18 % proviennent des Pays de la Loire, hors GIE. Ils permettent de faire l’appoint lorsque l’offre est insuffisante sur la région. Bernard Laurent

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer