Ille-et-Vilaine

Concours : le dynamisme de l’élevage d’Ille-et-Vilaine palpable à Rennes

La participation ne faiblit pas à la Foire de Rennes qui a rassemblé cette année 400 animaux en concours et 145 éleveurs. À noter aussi que les jeunes, enfants d’éleveurs ou passionnés de génétique, sont nombreux autour et sur les rings. La relève est bien là…

Normande : coup double pour l’EARL Arondel

Bière était déjà Championne à la Foire de Rennes l’an passé. En février dernier, elle a obtenu le titre de Grande championne au Salon de l’agriculture de Paris. Dimanche dernier, elle a à nouveau décroché le titre suprême au Départemental Normand, suivie de très près par France, appartenant également à l’élevage Arondel, d’Amanlis. « La championne est très bien conservée, présente encore des aplombs exceptionnels », a synthétisé la jeune juge Barbara Paris, 24 ans, qui s’installe actuellement comme éleveuse dans le Calvados.

Halanbick, au Gaec de la Morlais
Lors du concours : Halanbick, au Gaec de la Morlais (au premier plan), et Hendaye, à l’EARL Rochelle (numéro 395).

En 3e lactation, France (Saintyorre sur Ricardo) a aussi remporté le prix de Meilleure mamelle adulte, récompensée pour « ses attaches, l’implantation des trayons et l’équilibre de la mamelle. » Le Gaec de la Morlais de Saint-Germain-en-Coglès n’a pas démérité en cumulant avec Halanbick les prix de Championne jeune et de Meilleure mamelle jeune. Cette fille de Uvray sur Rouky a fait preuve « de beaucoup de style, d’harmonie. Sa mamelle présente tous les atouts pour tenir dans le temps », a précisé la juge. Le Gaec de la Morlais a aussi décroché le titre de Meilleure mamelle collectif. 72 animaux de 25 élevages étaient en lice. C’est trois exploitations de plus que l’an passé.

Montbéliarde : Gondole a vogué vers la victoire

C’est Gondole, une fille de Redon sur Oyama en 2e lactation, qui a remporté le Départemental Montbéliard cette année. Déjà en milieu de concours, le juge Christophe Couedor, de la Sarthe, donnait le ton : « Je n’ai d’yeux que pour elle. Cette jeune vache à un dessus remarquable  ; elle est très puissante. » Et de conclure : « Elle est très homogène, avec toutes les qualités : le dessus, l’avant-main, les aplombs, la mamelle… Tout le potentiel pour vieillir. »

Eclipse, au Gaec Montbélys, Championne adulte.
Eclipse, au Gaec Montbélys, Championne adulte.

La pleine lumière a aussi été faite sur Eclipse (Gaec Montbélys) qui a cumulé trois prix remarquables : Championne adulte, Meilleure mamelle adulte et Meilleure laitière adulte. Le prix de Meilleure mamelle jeune est revenu à Hirondelle (EARL La Ville es Veria, à Gaël) pour une première présentation. 26 animaux de 9 élevages participaient au concours départemental.

Pie Rouge : Gavotte croque la victoire

Appartenant au Gaec Pinel, de Chevaigné, Gavotte (une fille d’Urvoy) a remporté le concours départemental Pie Rouge de la Foire de Rennes, ainsi que le prix de la Meilleure mamelle adulte. Le juge Ludovic Briant, du Finistère, a apprécié cette vache « très typée laitière, aux pattes remarquables. » C’est Heria (au Gaec Hamon, Saint-Senoux) qui a décroché les titres de Championne jeune et Meilleure mamelle jeune. 7 animaux de 4 élevages ont participé au concours organisé par le nouveau syndicat départemental de la race Pie Rouge, créé en 2013.

Gavotte, meilleure Pie Rouge
Gavotte, meilleure Pie Rouge à l’occasion du retour du concours de la race à Rennes.

Un évènement qui n’avait pas eu lieu depuis plus de 25 ans à la Foire de Rennes. « Nous souhaitons fédérer des éleveurs d’Ille-et-Vilaine, mais aussi de Manche, Mayenne, Maine-et-Loire et Loire-Atlantique dans notre syndicat. Notre objectif est aussi de faire connaître davantage la race Pie Rouge », précise Audrey Postollec, présidente du syndicat, fraîchement rebaptisé Ouest Pie Rouge.

Gaëtan Bigot et Angéline Léonard, gagnants du championnat de jugement

19 jeunes en race Prim’Holstein et 10 en Normande ont participé au championnat départemental de jugement de bétail, organisé par les Jeunes Agriculteurs d’Ille-et-Vilaine, le vendredi 27 mars à la Foire de Rennes. Les premiers participeront à la Finale nationale au Salon de l’agriculture 2016. L’ensemble des concurrents va bénéficier d’un abonnement d’un an gratuit à Paysan Breton.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer