Productions Agricoles

Une reprise en production animale en 2016

En lait ou en viande, la Commission européenne prévoit de bons niveaux de production et de commercialisation pour 2015.


La reprise actuelle des prix des produits laitiers devrait conduire à une stabilisation puis une augmentation du prix du lait dans l’Union européenne (UE), estime Bruxelles. À la mi-février, les prix de l’UE étaient encore au-dessous de leurs niveaux élevés de 2014 : -15 % environ pour le beurre et -35 % pour la poudre de lait écrémé. La baisse saisonnière de la collecte laitière, une production en Océanie affectée par des conditions climatiques sèches et une demande mondiale qui reste dynamique expliquent ce « renversement de tendance », selon la Commission. Mais, pour la première campagne sans quota, les livraisons de lait de l’UE devraient augmenter modérément, d’environ 1 %.

Dans l’UE, l’augmentation actuelle des troupeaux laitiers et de vaches allaitantes laisse entrevoir une hausse la production de viande bovine (+2 % prévus en 2015) et, dans son sillage, des exportations dans une période de prix élevés au niveau mondial. Le secteur du porc est, lui, affecté par l’embargo russe : les exportations reculent malgré la recherche de nouvelles destinations. Malgré cela, la production pourrait continuer à repartir à la hausse, soutenue par des faibles prix des aliments et une productivité accrue. Dans le secteur de la viande de volaille : la production et la consommation sont en constante augmentation. Des prix des aliments plus faibles en 2014 ont tiré la production de l’UE vers un record de 13,2 millions de tonnes. La demande devrait se maintenir et permettre à la production de continuer à croître pour atteindre les 13,5 millions de tonnes d’ici 2016.

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer