Dossiers

Fongicides céréales

Intro

La stratégie de protection fongicide s’élabore dès le semis. Le choix variétal, critère simple de lutte contre les maladies des céréales est le premier levier à actionner. D’autres facteurs, maîtrisables ou non, influenceront le développement des attaques sur la culture. L’agriculture est le premier métier de terrain, et chaque producteur a l’habitude de surveiller ses cultures. La présence dans les champs reste le meilleur moyen pour anticiper ses interventions.

Il faut donc protéger ses céréales, afin d’optimiser le potentiel variétal tout en maîtrisant financièrement les coûts de traitement, sans oublier de se prémunir contre les risques encourus lors de la préparation de la bouillie ou pendant le traitement. Les spécialités phytosanitaires, souvent redoutables d’efficacité, ne sont pas anodines vis-à-vis de l’utilisateur. La protection est indispensable sur les mains, le corps et les voies respiratoires. Sans avoir un discours alarmiste sur l’utilisation de produits de synthèse précieux pour garantir des niveaux sanitaires satisfaisants, utiliser des équipements de protection individuelle relève du bon sens.

Fanch Paranthoen

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer