Ille-et-VilaineProductions Agricoles

Opération « stickage » des éleveurs de porcs

Pour sensibiliser les consommateurs à l’intérêt d’acheter de la viande française, une trentaine de producteurs de porc sont allés sticker des produits sans origine, samedi dernier au Géant de Saint-Grégoire.

Depuis l’été 2014, le prix du porc payé aux éleveurs français atteint un niveau très bas. Résultat, ce sont aujourd’hui en moyenne 20 à 25 € que perdent les éleveurs par porc qui sort de leur exploitation. Souhaitant que la grande distribution mette davantage en avant les produits français dans les rayons charcuterie, des producteurs de porcs de la FDSEA et des JA 35 ont récemment rencontré les directeurs des magasins de l’agglomération rennaise. Le 7 février au matin, une trentaine d’éleveurs se sont par ailleurs rendus au Géant de Saint-Grégoire. Ils ont constaté que peu de produits portaient le logo « Viande de porc française » qui signifie que les porcs sont nés, élevés et abattus en France.

« Déréférencer les produits sans origine claire »

« Les distributeurs ne jouent pas le jeu de la provenance française dans leurs achats auprès des transformateurs. L’industriel Herta notamment s’approvisionne largement au-delà des frontières françaises, avec des origines espagnole ou du nord de l’Europe », se fâchent les producteurs qui demandent le déréférencement des produits dont l’origine n’est pas clairement lisible. « Les consommateurs ne doivent pas être trompés avec des logos “Origine France” par exemple qui ne veulent rien dire », précise Arnaud Guinard, président de la section porc JA.

Après avoir paillé l’allée charcuterie du magasin, les producteurs ont lâché sept porcelets. Une ambiance champêtre qui a permis d’entamer le dialogue avec les consommateurs. « Nous voulons leur faire comprendre que la viande française est tracée et de qualité. Les éleveurs répondent à de multiples enjeux réclamés par les citoyens : bien-être animal, normes environnementales, sociales… », souligne Jean Marie Rubin, président de la section porc FDSEA 35. Les manifestants ont placé en têtes de gondole des produits estampillés « porc français ». Ils ont aussi apposé des autocollants avec l’inscription « Produit sans origine » ou « Exigez le porc français » sur les emballages. Agnès Cussonneau

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer