Productions Agricoles

Lait : définir sa stratégie génétique devient essentiel

Alors que l’offre de taureaux indexés est aujourd’hui pléthorique, définir sa stratégie technico-économique devient essentiel.

« L’offre importante de taureaux permet aux éleveurs de personnaliser leurs choix. Mais plus que jamais, il est primordial de définir sa propre stratégie technico-économique, en fonction de ses enjeux locaux, pour prendre les bonnes décisions », explique David Girod, responsable développement filière Prim’Holstein chez Évolution. Combien de lait vais-je produire demain ? Avec quelles femelles en quantité et en qualité ? Comment j’obtiens ces femelles ? L’union de coopératives aide les éleveurs à répondre à ces questions et définir leur orientation.

Normande

Côté Normande, les 5 meilleurs taureaux en Isu sont issus du schéma Évolution. Fleurons de la nouvelle génération, avec des Isu allant de +178 à +166, les taureaux Horléans (Finnois), Holen Noz (Banania), Hortalis (Foirail), Helado (Finnois) et Iroquois (Fylio Isy) peuvent être utilisés. Avec plus de 25 taureaux disponibles dont 5 nouveaux, l’offre en semence sexée atteint un record.

Si elle posait question au départ, la fiabilité des nouvelles technologies se confirme en 2014. Après intégration de la descendance, « les jeunes taureaux indexés sur génomique en 2010 restent supérieurs en moyenne de 12 points d’Isu aux taureaux confirmés de la même époque. » La nouvelle indexation de ce mois d’août voit Ehman Isy se placer en tête des taureaux confirmés français avec +183 d’Isu (+1 176 en lait, +1,8 en fertilité et +2,3 en morphologie). Il avait été numéro 1 sur index génomiques en 2010. Il sera disponible en semence sexée. N°2 des confirmés, Edelweiss associe +2,4 de TP et +1 070 kg de lait avec 179 filles en production. Son pedigree est libre d’origines Goldwyn, O-man, Shottle et Bolton. Extrême sera utilisé pour la morpho.

S’agissant des nouvelles générations, Hammig Isy (+195 Isu) reste le seul taureau à plus de 1 500 kg de lait atteignant +1,2 en fertilité et +2,5 en morphologie. Il est disponible en sexé. Sur le TP, Illet sort du lot (+4,3) avec +197 en Isu, +1,9 en fertilité et +2,9 en santé de mamelle. Ce taureau sera accessible en début d’hiver. Avec +1 246 en lait et un TP de +0,9, Highborn est un taureau complet qui sera facile à utiliser de par ses index et son pedigree. Hurion Isy est le fer de lance en santé de la mamelle, Hotelot renforcera la fertilité et la mamelle. Disponible en semence sexée, Itou fait partie des spécialistes de la morphologie, avec +3,6 sur ce poste. Plus de 40 taureaux sont actuellement sexés et l’offre sans corne progresse. « Aujourd’hui, les taureaux polled sont autant regardés pour leurs index que pour leur caractère sans corne. »

Boom du génotypage femelles

Le génotypage des femelles affiche une progression de 70 % entre fin juillet 2013 et fin juillet 2014 sur la zone Évolution. Sur un an, il a été utilisé sur 30 000 femelles, soit environ 10% de la nouvelle génération. Plus de 700 élevages génotypent l’ensemble des génisses. « Cette nouvelle technologie permet de mieux trier ses animaux, de mieux les accoupler, mais aussi de mieux suivre le troupeau », précise Jean-Yves Dréau, directeur filières lait spécialisées Évolution. L’éleveur pourra par exemple être plus vigilant sur l’hygiène de traite et le tarissement sur une génisse ayant un défaut de santé de mamelle. Avec un index lait élevé, il pourra adapter la complémentation. « Une analyse génétique est faite une fois pour toute. Avec les évolutions technologiques, les index pourront par contre s’enrichir au fil du temps. »

Pie Rouge

En Pie Rouge des Plaines, l’offre s’élargit en sexé, avec au moins trois mâles qui le seront sur un catalogue d’une vingtaine de taureaux. Le gène sans corne correspond aujourd’hui à 20 % de l’offre. Agnès Cussonneau

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer