Élevage

Évaluer la prise colostrale des porcelets avec PiloT°

Nutrition porc

PiloT° est la mesure de température corporelle du porcelet à 24 heures de vie (T24). Elle est fortement corrélée au gain de poids des porcelets sur les premières heures de vie et reflète alors très bien la prise colostrale. L’outil PiloT° résulte d’une étude menée sur plus de 3 000 porcelets par le service Nutrition, chez des éleveurs adhérents Eureden et publiée aux dernières Journées de la recherche porcine.

La prise colostrale est estimée communément par le gain de poids des porcelets sur les 24 premières heures de vie (GP24).

Estimer le transfert d’immunité

Cette prise de poids reflète le transfert des anticorps maternels aux porcelets. Nous sommes conscients que la mesure du GP24 est fastidieuse, c’est pourquoi les équipes Eureden ont travaillé sur une méthode plus rapide et plus accessible. 

Corrélation température 24 heures et gain de poids 24 heures (GP24) 

Le GP24 est la corrélation entre la température et le gain de poids du porcelet sur les 24 heures qui suivent sa naissance. Le GP24 explique 60 % du poids au sevrage selon Leneveu et al 2019. C’est pourquoi des porcelets de qualité doivent obtenir un GP24 élevé. Dans l’étude Eureden, il est d’environ 62 grammes. Derrière cette moyenne se cachent de gros écarts en relation notamment avec la température rectale des porcelets à 24 heures (T24) :
• 3 g de GP24 pour les porcelets avec T24 < 38 °C ;
• 101 g de GP24 pour les porcelets avec T24 > 39 °C.

Une température trop faible à 24 heures du porcelet peut être à la fois la conséquence d’une mauvaise prise colostrale et/ou d’un défaut de confort à la naissance. C’est un indicateur global qui permet d’avoir une évaluation qualitative plus fine de la santé et de la performance du porcelet.

Double objectif PiloT°

Le poids de naissance impacte les températures. Il faut donc prendre en compte l’effet rang de portée (porcelets de cochettes plus petits) et taille de portée (poids de naissance en baisse avec augmentation de la prolificité). Le diagnostic PiloT° issu de l’étude Eureden se base sur 2 chiffres clés. Le premier est : T24 > 38,5 °C. L’objectif est d’avoir le maximum de porcelets avec une température rectale à 24 heures, supérieure à 38,5 °C. Le second est l’homogénéité de T24 dans et entre les portées. En plus des mesures intra-portées, il est important d’avoir une cohésion des mesures entre les portées. On mesure donc le nombre de portées conformes (avec un % de
porcelets > 38,5 °C). Il prend en compte l’effet rang de portée et permet d’élargir la représentativité des mesures. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre interlocuteur Eureden pour plus de détails. 

Facteurs clés de succès

Nous comptons deux facteurs clés de succès. D’abord, le séchage des porcelets apparaît comme une mesure essentielle pour améliorer le T24. Une lampe placée à l’arrière de la truie ralentit le refroidissement du porcelet mais ne compense pas le séchage. Ensuite, une température entre 38 °C et 40 °C dans le nid est primordiale. En effet, la perte d’énergie dans les premières heures de vie doit être la plus limitée possible et donc le réchauffement très rapide. Pour cela, le nid des porcelets dans la case doit être accessible facilement et tenir une température objectif de 40 °C. 

Service nutrition Porc Eureden

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer