Finistère

Remettre l’élu au centre du village

Le Marché sur l’eau abordera le rôle des élus locaux, pris en tenaille entre « production économique et réalité environnementale ».

« D’un côté, on débloque des millions d’euros pour la reconquête de la qualité de l’eau, de l’autre on soutient un modèle agricole qui a des externalités négatives. Face à ce paradoxe, il y a une forme d’impuissance des élus », introduit Alain Jacob. Le paysan de Saint-Cadou organise avec le Civam 29 et Bro an Are la 23e édition du marché sur l’eau, intitulé cette année « En eaux troubles ». Lors de cette journée, Alix Levain, éco-anthropologue, participera à une table ronde qui reprendra son travail « L’élu local, fragile médiateur face aux crises environnementales ».

Tout commence en 1971

Cette table ronde aura comme fil rouge le thème des algues vertes en Bretagne, « ce sera un support qui sera élargi à d’autres sujets, comme l’énergie », précise Alain Jacob. La thèse d’Alix Levain prend ces algues comme image, ses travaux démarrent sur l’année 1971. « Les mouvements de l’époque s’étaient focalisés sur les pollutions aux nitrates et non sur les algues vertes. Il faut attendre 2009 pour que ce sujet devienne un axe d’attaque. À l’époque, les élus ‘de base’ ont essayé de ménager la chèvre et le chou », résume Alain Jacob. Lors de la journée, des élus régionaux et locaux viendront s’exprimer sur le sujet et sur leur expérience.

Rendez-vous le 18 avril

Le 23e marché sur l’eau se tiendra le lundi 18 avril, au lac du Drennec à Sizun. Au programme :
11 h : balade botanique, à la rencontre des plantes comestibles ;
12 h : Apéro’livre ;
13 h : restauration paysanne et crêpes de Botmeur ;
14 h – 16 h : Table ronde avec élus et paysans locaux autour du travail d’Alix Levain, éco-anthropologue ;
16 h : musique avec Kan Ha Biskoul.
Toute la journée : marché des producteurs fermiers et artisans locaux des Monts d’Arrée. Renseignements :
02 98 81 43 94.

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer