Machinisme et équipements

La filière machinisme redoute une « désorganisation »  

Les représentants des fabricants et des distributeurs de machines agricoles alertent dans un courrier du 13 avril sur les conséquences des effets combinés de l’inflation des matières premières (acier, énergie), de difficultés d’approvisionnement en certains composants et de la fermeture de débouchés liés à la guerre en Ukraine. 
Les fédérations craignent d’abord pour leurs entreprises, à cause d’une demande en machines agricoles qui pourrait être réduite par l’inflation et la fermeture de marchés l’export (Ukraine, Russie). En 2021, les industriels ont exporté en Russie et en Ukraine des matériels pour une valeur totale de 166 M€ (4 % des exportations françaises de matériel agricole), principalement des tracteurs, des charrues, des semoirs et des pulvérisateurs. Entre spéculation et inflation des matières premières pour les constructeurs, les deux organisations professionnelles redoutent aussi des difficultés de trésorerie chez les distributeurs qui ne réussiraient pas à répercuter ces hausses.

Enfin, elles craignent aussi une « désorganisation » de la production agricole, en raison de l’allongement des délais de livraison de machines agricoles en moyenne de 11 semaines. En dernier lieu, les deux fédérations craignent une détérioration des relations entre distributeurs et agriculteurs, aussi bien pour la vente de matériel neuf que la reprise de matériel d’occasion. 

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer