Cultures

Phytosanitaires et zones habitées

Le 26 juillet dernier, le Conseil d’État a donné 6 mois à l’État pour revoir les textes réglementaires concernant les distances à respecter quand on utilise des phytosanitaires près des zones habitées. En attendant ces nouveaux textes réglementaires, le dispositif actuellement en vigueur continue à s’appliquer : Il y a des distances sans traitement à respecter auprès des zones habitées. Pour mémoire, rappel du dispositif actuel :
• Pas de distance pour les produits utilisables en AB, produits de biocontrôle ou produits à faible risque (hors mention dans l’AMM).
• Pour certains produits, on trouve désormais inscrite dans l’AMM une distance de sécurité « riverains ».
Si rien n’est indiqué dans l’AMM, les règles sont :
• 20 m, incompressibles, pour CMR 1 et perturbateurs endocriniens (consulter la liste sur agriculture.gouv.fr/distances-de-securite-pour-les-traitements-phytopharmaceutiques-proximite-des-habitations)
• 5 m en cultures basses, réductibles à 3 m (charte et buses homologuées à limitation de dérive)- 10 m en culture haute type verger etc., réductibles à 5 m (charte et type de buse).

Dans tous les cas, il est conseillé d’être toujours très vigilant lorsque l’on traite : utilisation de buses à limitation de dérive, vitesse et pression adaptées, prise en compte du vent, etc.
Plus d’infos : site de référence du ministère de l’Agriculture.

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer