Élevage

Déjà deux cas d’Influenza recensés dans des élevages bretons

Après Ambon dans le Morbihan, c’est à Essé en Ille-et-Vilaine que le deuxième cas de H5N1 hautement pathogène s’est déclaré. Dans les deux cas, les volailles ont été abattues et des zones de protection et de surveillance mises en place.

À la suite de mortalités apparues samedi 12 mars, un élevage de 15 000 canards à rôtir de 35 jours situé à Ambon (56) a été immédiatement placé sous surveillance. « Compte tenu de l’évolution des mortalités, la décision du dépeuplement du bâtiment a été prise dès le lundi 14 mars et réalisée le lendemain. Une équipe composée de vétérinaires, de personnel de la DDPP56, du groupement, d’Innoval et Farago Bretagne ont participé à l’ensemble les opérations : euthanasie et chargement dans les bennes d’équarrissage, nettoyage et désinfection des camions en sortie du site et première désinfection du bâtiment et des abords », décrit Félix Mahé, expert avicole au GDS Bretagne (Innoval). Le résultat définitif des analyses confirmait la contamination du bâtiment par un virus H5N1 hautement pathogène, sous-type identique à celui qui sévit en Val de Loire. Un arrêté définissant des zones réglementées et les mesures devant y être appliquées a été immédiatement pris par la préfecture du Morbihan. Vendredi 18 mars, c’est un deuxième foyer qui était déclaré en Ille-et-Vilaine sur la commune d’Essé au sud-est de Rennes dans un élevage de 6 600 volailles : canards, poulets, pintades. La préfecture d’Ille-et-Vilaine publiait dès le lendemain un arrêté similaire à celui du Morbihan précisant les zones réglementées et les mesures qui vont s’y appliquer pendant 30 jours avec une zone de protection sur 3 communes et zone de surveillance composée de 22 communes. Le dépeuplement de l’ensemble de l’élevage a été réalisé dimanche 20 mars. 

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer