Cultures

Pyrale : Sonder les plants pour dénombrer les larves

Afin de prévoir la pression des pyrales pour la prochaine campagne, un comptage est nécessaire, même si les attaques ont été plus faibles cette année.

Avant la récolte, il est souhaitable d’aller dans les parcelles de maïs pour y réaliser des sondages larvaires afin d’évaluer la pression exercée par les larves de pyrale. Cette observation permet de prévoir la pression éventuelle pour la prochaine campagne. En effet, dans les parcelles où il est observé 0,5 à 0,8 larve/plante, le risque d’une infestation pour la campagne suivante est réel, surtout lorsque les cannes n’ont pas été broyées.

Dénombrer sur 25 plants

Pour observer la pression de l’année, il suffit de prélever 5 pieds à suivre sur cinq placettes prises au hasard,
de les disséquer et de dégager les épis. Les larves doivent être dénombrées sur ces 25 plantes. Après la récolte, le broyage fin et ras des cannes de maïs est fortement recommandé pour notamment détruire les larves de pyrale présentes à l’automne. L’enfouissement des résidus complétera le broyage en permettant une meilleure dégradation de ces résidus. Les larves de pyrale sont très résistantes au froid, mais la pluie et les températures douces entraînent des développements de pathogènes sur les larves diapausantes, permettant aussi de diminuer les populations de pyrale.

Rester vigilant

Si la pression des foreurs est globalement plus faible cette année, Michel Moquet, d’Arvalis-Institut du végétal, conseille tout de même d’effectuer ces comptages et « de rester vigilant ». Les attaques de pyrales ont été moindres au moment de la floraison des maïs, mais « il peut y avoir des foyers. Le coup de vent de fin de semaine dernière a pu exprimer dans certaines parcelles des présences de larve, avec des plantes
cassées car les pieds étaient fragilisés ».

Source : BSV Bretagne

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer