Cultures

Rapaces et bandes fleuries à l’aide des légumiers

La Fredon Bretagne, le fonds Danone pour l’Écosystème et le groupe Ardo lancent un programme pour promouvoir les espaces fleuris et la pose de nichoirs pour rapaces.

« J’ai toujours été intéressé par la nature », indique Laurent Le Coz, producteur de légumes industrie sur son exploitation de 80 hectares, à Gourin (56). « Il y a quelques années, je collaborais avec un apiculteur du secteur qui plaçait des ruches sur ma ferme. Depuis 2 ans, j’implante des jachères mellifères ». Quand la Fredon (protection des végétaux) lui a proposé d’aller un peu plus loin pour favoriser la biodiversité, il s’est montré réceptif. Deux nichoirs, l’un pour faucon crécerelle, l’autre pour chouette hulotte, ont été installés dans des haies, cet été. « L’objectif est de sédentariser des couples de rapaces pour qu’ils prélèvent les souris et mulots qui se nourrissent aux abords de la ferme et dans les cultures ».

70 hectares de fleurs

Le programme, financé par le fonds Danone, a pour objectif d’implanter plus de 70 hectares de bandes fleuries chez 175 producteurs de légumes, répartis dans le sud de la Bretagne. « De 1 000 m2 à 1,5 hectare, chez chacun d’eux », précise Gaëtan Tadier, en charge du suivi du projet à la Fredon. « Nous proposons un choix de mélanges de fleurs aux agriculteurs : certains favorisent le développement des auxiliaires, d’autres sont mellifères et bénéficient aux pollinisateurs ». Des panneaux informatifs, à destination du grand public, sont installés en bordure de ces espaces fleuris, à proximité des chemins de randonnée, lorsque cela est possible. En parallèle, le programme a pour ambition de poser 120 nichoirs à rapaces chez ces producteurs. « 75 sont déjà installés, pour des faucons, des chouettes effraies et hulottes ». Ces nichoirs sont construits dans un Ésat, à Dinan, et posés par Kerné Élagage. La pose dans des arbres, à 6 ou 8 mètres de hauteur, ne s’improvise pas. Le programme sera suivi sur 3 ans.

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer