La traque aux adventices en cultures bio

dd9070.hr - Illustration La traque aux adventices en cultures bio
Le Groupement des agriculteurs biologiques organisait une demi-journée technique le 29 juin chez David Christien.

David Christien s’est installé en individuel, à Cléguer, en 2016. Haricots, épinards mais aussi potirons et brocolis intègrent les rotations pour optimiser la valeur ajoutée sur sa ferme de 93 hectares. Chasse aux adventices et séquestration de l’azote. Voilà en résumé les marottes de David Christien. Installé en production biologique dès son installation, à la suite de ses parents qui cultivaient en conventionnel, l’agriculteur s’est équipé pour garder ses terres propres : déchaumeur à disques et à dents, houe rotative, herse étrille et bineuse à caméra (semis RTK). « J’ai repris un bon parc matériel que j’ai complété et renouvelé ; j’aime avoir ces outils sous la main ». Les adventices n’ont qu’à bien se tenir, car, en plus, il embauche des équipes de saisonniers pour traquer chénopodes, morelles et datura. « J’ai beaucoup de demandes. J’embauche des étudiants, via le bouche-à-oreille, mais aussi des personnes plus âgées ». Les adventices sont laissées sur place ou sorties du champ, selon leur stade de développement. [caption id=”attachment_56189″ align=”aligncenter” width=”720″] David Christien devant une parcelle de céréales qui a bénéficié de 4 passages de houe rotative ou de herse étrille. Un semis de trèfle a été réalisé à la dernière intervention grâce au semoir installé sur la herse de 12 mètres. Celle-ci sert aussi à l’implantation des couverts. Après moisson, le trèfle est fauché 2 à 3 fois et laissé sur place à chaque fois, à plat pour une bonne repousse.[/caption] Luzerne vertueuse L’assolement est divisé en îlots d’une dizaine d’hectares. La luzernière produit pendant trois années avant sa destruction. « La majeure partie est vendue sur pied ; je ne fais qu’une fauche moi-même, récoltée en foin et vendue également (autour de 180 €/tonne). La culture laisse peu de marge mais elle nettoie les terres et apporte de l’azote dans le sol. J’en retire des bénéfices sur les cultures suivantes »….

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte

Already a member? Connectez-vous ici

Tags :
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article