CulturesMorbihan

À Landaul, la spiruline a le vent en poupe

Non loin de la Ria d’Étel, Matthieu Fourneau et Bertrand Guillo, gérants de Bretagne Spiruline, cultivent cette micro-algue depuis 2013.

« La spiruline est une cyanobactérie originaire des lacs d’eau chaude de régions tropicales et équatoriales. Elle existe depuis 3,5 milliards d’années », explique Matthieu Fourneau. La culture de cette micro-algue, industrielle en Amérique du Sud, en Chine ou en Inde, est très artisanale en France. La volonté de Bretagne Spiruline est de garantir un produit qualitatif, fabriqué dans une structure à taille humaine. Matthieu et Bertrand font d’ailleurs partie de la Fédération des spiruliniers de France. Les objectifs des 150 membres de cette association sont de créer une filière représentative au niveau national et d’accompagner la profession dans une démarche qualitative.

La récolte de la spiruline s’effectue entre avril et novembre. Quand l’agitation dans les bassins cesse, une crème se forme à la surface de l’eau. Elle est alors pompée et filtrée. La biomasse reste en surface et l’eau repart dans le bassin. « C’est une production qui demande très peu d’eau et peu d’énergie » souligne Matthieu Fourneau. La spiruline fraîche ainsi obtenue est ensuite transformée en spaghettis, qui seront séchés pendant 8 à 10 heures à 45 degrés, broyés à la main et enfin conditionnés en sachets de 100 grammes.

Une algue aux bienfaits nutritionnels

La spiruline possède des vertus nutritives non négligeables. En effet, la microalgue est très riche en nutriments, en protéines, en fer et en vitamines A et B. Le pigment bleu qu’elle contient, la phycocyanine, booste le système immunitaire et favorise la régénération cellulaire. Considérée comme « meilleur aliment du XXIe siècle » par l’OMS, elle a également un rôle important à jouer dans la lutte contre la malnutrition.

Mots-clés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer