Economie, marchés et gestion

Sensibilisation au risque de bûcheronnage

Malgré le contexte sanitaire, nos caisses locales mènent toujours des actions de prévention à destination de nos sociétaires. Les actions de prévention au risque de bûcheronnage viennent de prendre fin (elles ont généralement lieu de novembre à mi-mars) et ont encore connu un grand succès.

Ces journées de prévention suivent le déroulé suivant  :

  • Matinée axée sur la théorie :
    • État des lieux des accidents couramment rencontrés ;
    • Équipement de protection individuelle ;
    • Sécurités apportées par les fabricants sur le matériel (protection main, anti-vibration, chaînes anti-rebond…) ;
    • Techniques d’abattage : marquage de l’arbre, choix de l’angle d’attaque.
  • Après-midi pratique :
    • Utilisation de son matériel ;
    • Exercices d’abattage et de branchage ;
    • Techniques et outils d’affûtage des appareils.

Cette formation plaît énormément à nos sociétaires et sera de nouveau déployée à partir de l’automne prochain sur notre territoire.

Focus sur les équipements de sécurité
  • Port d’un pantalon anti-coupure, visant à protéger les membres inférieurs :
    • Deux catégories existent pour ce type de protection, la catégorie A qui protégera la moitié avant de la jambe (et qui sera suffisante la plupart du temps) et la catégorie C qui protège la jambe complète mais qui a le désavantage du poids.
    • Différentes classes existent également, elles font référence à la vitesse de votre tronçonneuse. Généralement une protection de classe 1 est suffisante, mais n’hésitez pas à vérifier cela sur votre appareil.
      Attention à bien respecter les conditions de lavages de vos équipements de sécurité. En effet, ces équipements sont faits en fibres anti-coupures élastiques et elles ne supportent pas l’essorage et le séchage doit être réalisé sur fil. Sans cela, votre équipement ne vous protègera plus.
  • Port de chaussures de bûcheron, anti-coupure et non de simples chaussures de sécurité.
  • Port de casque équipé d’une visière et de protection auditive : 1 heure de tronçonnage sans protection auditive équivaut à 10 jours de « dose de bruit ». En 36 heures, la dose de bruit annuelle est donc atteinte !
  • Port de gants (simples gants de travail).
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer