ÉlevageSur abonnementTop

Ovin : Passer à une lutte intégrée contre le parasitisme

La coprologie quantitative est l’arme absolue pour dépister les parasitoses internes et les résistances aux traitements antiparasitaires chez la brebis.  Parmi les différents strongles digestifs de l’ovin, trois espèces émergent : Teladorsagia circumcinta, Haemonchus contortus et Trichostrongylus colubriformis. Si l’ovin est caractérisé comme le ‘Musée Grévin’ de la parasitologie, ces trois principaux parasites passionnent Philippe…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer