Côtes d'ArmorÉlevage

Des aliments « santé et performance »

En ce début d’année, Eureden Nutrition et santé porc dévoile sa gamme commune post-sevrage-engraissement. Cette nouvelle gamme novatrice et performante est la consolidation de  l’ensemble des connaissances nutritionnelles et techniques des deux équipes réunies (ex-Triskalia et ex-Cecab) qui ne forment aujourd’hui qu’une. Ce travail de convergence et de construction entamé il y a un an s’appuie sur de nombreux essais réalisés dans des élevages de référence bretons. Deux axes majeurs se démarquent, la démédication, l’immunité, la sécurité digestive en post-sevrage et la conduite alimentaire selon les profils de croissances en phase d’engraissement.

En matière de démédication et de maîtrise de santé digestive, le service nutrition de la coopérative Eureden a une solide expérience. En effet, la gamme Novalia Confort Neo et StarliaConfort Neo lancée en septembre 2020 a immédiatement remporté un franc succès. Cette gamme répond pleinement à l’arrêt de l’oxyde de zinc, aux attentes sociétales de réduction de l’usage des antibiotiques, ainsi qu’aux performances techniques et sanitaires exigées par les éleveurs. Du fait d’un choix de matières premières plus digestibles par le porcelet, ces aliments limitent les facteurs antinutritionnels et allergisants. La perspicacité du mélange d’additifs sécurise la digestibilité de l’aliment consommé. L’appétence a également été maximisée pour favoriser naturellement sa consommation par le porcelet.

Dans la continuité des formules aliments 1er âge

En ce début d’année, l’équipe nutrition continue d’innover et présente sa nouvelle gamme porcelet 2e âge. Les clés de succès en post-sevrage dépendent de plusieurs paramètres et l’alimentation est un des facteurs essentiels à la réussite. « Le service nutrition porc Eureden a travaillé sur la parfaite satisfaction des besoins nutritionnels du porcelet pour une croissance efficace et optimale, mais aussi il s’est attaché plus particulièrement au développement du système digestif et immunitaire du porcelet », introduit Thierry Solignac, responsable du service nutrition-santé porc Eureden. Un aliment 2e âge de qualité se doit d’offrir de bonnes performances zootechniques et une robuste sécurité digestive. « Les nouveaux aliments porcelets 2e âge, Précy, Mily et Zeny, développés par les experts nutrition, répondent pleinement à ces deux exigences attendues en élevage », ajoute-t-il.

Savants mélanges d’additifs modernes

Développées avec de nouvelles approches nutritionnelles pour garantir la bonne santé des animaux, trois spécificités uniques caractérisent cette nouvelle gamme 2e âge solidement construite tout au long de l’année 2020. La formulation préventive sur le plan sanitaire, favorise le bon fonctionnement digestif. L’anticipation des complications sanitaires permet de faire des gains sur les traitements des pathologies digestives. Les judicieux mélanges des alternatives nutritionnelles modernes, composant cette nouvelle gamme, permettent de sécuriser totalement la phase de post-sevrage. « Les aliments répondent de manière adaptée et efficace aux différents challenges sanitaires rencontrés en post-sevrage », souligne Alban Berthelot, du service nutrition porcine. Ces solutions naturelles et efficaces, gages de sécurité en élevage, optimisent les performances de croissance et d’IC. C’est aussi une bonne option prise sur la réussite de l’engraissement. « Sur chaque segment, les critères transit, action digestive et immunité sont modulés pour répondre à chaque situation sanitaire de l’élevage. Dans cette optique, les aliments formulés participent à éviter les déséquilibres digestifs en permettant le développement d’une flore positive », ajoute Bleuenn Lahuec, du service nutrition Eureden. Les différents stress ont une action dépréciatrice sur les défenses des animaux. C’est pourquoi, l’astucieuse association d’extraits de plantes et d’huiles essentielles à forte propriété anti-inflammatoire assure de parfaits résultats sanitaires en élevage.
Ces aliments innovants, correctement positionnés dans un programme alimentaire adapté, répondent facilement à trois objectifs finaux : « La performance, la maîtrise digestive et la santé du porcelet », conclut Paul Carro, du service nutrition Eureden.

Stéphane Hamonic / Eureden


Témoignage d’éleveur

Didier Le Blevennec, gérant de l’EARL Les fontaines à Pedernec (22) et éleveur naisseur-engraisseur, est installé avec 220 truies (2 UTH). Il alimente l’ensemble de ses porcs de la naissance à la vente en aliment blanc depuis plusieurs années. Ses porcs charcutiers sont vendus sous le cahier des charges Label Rouge.
« Sensible à la démédication en post-sevrage, mon adhésion à la certification Label Rouge a conforté mes certitudes. J’alimente l’ensemble de mes porcelets en post-sevrage en aliment blanc depuis plusieurs années. Mes porcs charcutiers bénéficient aussi du même régime. Le programme alimentaire rationnel mis en place avec Benjamin Perennez, technicien au groupement porc Eureden, me donne entière satisfaction sur mes critères techniques et sanitaires. En effet, nous avons réfléchi ensemble à deux axes de progrès incontournables dans mon atelier. Le premier a été le changement de conduite avec un passage d’une conduite en 5 bandes avec un sevrage à 21 jours à une conduite en 7 bandes et un sevrage à 28 jours. Aujourd’hui, je dépasse les plus de 110 kg de poids de portée avec 13,5 sevrés, sur l’ensemble des sevrages. Le second a été de conjuguer la démédication totale en post-sevrage avec le maintien de bonnes performances techniques tout en gardant la meilleure rentabilité économique. Le passage au novalia confort a immédiatement répondu à mes attentes de consommation et de critères digestifs. Auparavant, je complétais manuellement par un complément à base de zinc, mais cette solution additionnelle n’était pas satisfaisante. Après 10 jours de consommation novalia confort, je réalise une transition alimentaire de 5 jours avec le 2e âge precy perf qui conforte les bonnes croissances du 1er âge et prépare parfaitement la mise à l’engraissement. Avec le sevrage à 28 jours associé à ces aliments performants et sécurisés, j’ai des porcelets en bonne santé et mon taux de perte est très faible », conclut l’éleveur.

« Le service nutrition de la coopérative Eureden, a construit l’ensemble de sa gamme porcelets 2e âge avec l’objectif d’associer la performance zootechnique et la performance sanitaire en maîtrisant les risques digestifs en post-sevrage. Selon les aliments préconisés, nous pouvons atténuer les inflammations et les stress oxydatifs grâce à nos formules spécifiques. Dans des sanitaires délicats en post-sevrage, nos aliments 2e âge favorisent les bonnes croissances. L’homogénéité des porcelets est maintenue avec de bonnes sécurités digestives liées à une maîtrise de la flore intestinale », complète le technicien.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer