Politique et Syndicalisme

« Le MPB, pour une cotation fiable et non discutable »

Lors du marché du 12 novembre, seuls 14 065 porcs ont eu une enchère au Marché du porc breton (MPB) (sur 24 329 porcs présentés), alors que c’est environ 380 000 porcs qui devaient être abattus la semaine suivante. « Comment établir une cotation fiable et non discutable avec seulement 3,7 % des animaux ? », s’interrogent les Jeunes Agriculteurs de Bretagne et des Pays de la Loire dans une lettre ouverte aux producteurs de porcs en date du 13 novembre. « Depuis peu, le nombre de porcs commercialisés au Marché du porc breton est tombé à un niveau extrêmement bas mettant en péril le bon fonctionnement de cet outil indispensable ! », alertent-ils. Soutenant cet outil créé par les agriculteurs, ils en appellent aux « producteurs de demander à leur groupement la commercialisation de leurs animaux via le MPB », « qui permet à tous les producteurs de porcs français de bénéficier d’une cotation unique et transparente. »

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer