ÉlevageFinistère

Interdiction de la castration à vif des porcelets

Par décision ministérielle du 24 février 2020, la castration à vif des porcelets sera interdite à compter du 1er janvier 2022. « L’échéance est proche, il est plus que temps de définir les modalités concrètes de mise en œuvre », note la FDSEA 29 dans un communiqué. Pour le syndicat, « la production de référence de porcs charcutiers mis en marché par les OP, qui fixera le prix sur la base d’une grille révisée, sera une production issue d’élevages ayant arrêté la castration des porcelets. Le contrôle des odeurs des carcasses de mâles entiers devra être assuré en abattoir sous la responsabilité d’Uniporc-Ouest ». Enfin, « les dérogations à cette orientation ne devront être permises que pour des marchés spécifiques et ne devront pas être la règle. Ces porcs castrés devront bénéficier d’une plus-value ».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer