Élevage

Un bâtiment multi nefs pour le pré-gavage

Le Gaec AS Le Clezio a choisi le tunnel Multiclair pour son élevage de canards en pré-gavage à Kergrist. Un choix technique, économique, mais aussi esthétique afin de répondre aux attentes sociétales. Performances et bien-être sont au rendez-vous.

Benoît Le Clezio a construit un tunnel Multiclair afin d’accueillir des canards Mulard dans un atelier de pré-gavage. Pour son installation en 2017 au sein du Gaec AS Le Clezio, à Kergrist (56), avec son frère et son père, Benoît a choisi de créer un nouvel atelier : le gavage de canards. Après la construction d’un bâtiment adapté, il décide de se lancer dans le pré-gavage en 2019. « J’ai visité des bâtiments avec Cultivert et j’ai découvert ce type d’installation très large et avec une hauteur très basse qui répondait à mes besoins. Je cherchais une structure avec une bonne intégration paysagère car nous sommes proches du bourg et il y avait une forte attente locale sur cet aspect », raconte le jeune éleveur. L’infrastructure de 5 000 m2 présente une hauteur sous faîtage inférieure à 6 m et s’intègre ainsi parfaitement dans le cadre paysager entre bordure de route et cultures. « Le bâtiment est également discret grâce à sa couleur anthracite », complète Julien Amiry, technicien Cultivert qui a conseillé le Gaec AS Le Clezio sur le bâtiment.

La structure Multiclair composée de nombreux poteaux portants est la clé d’une si faible hauteur de bâtiment. « J’ai tout de même pu supprimer quelques poteaux afin de faciliter le passage de la pailleuse automotrice », confie l’éleveur. Le bâtiment en ventilation statique type Louisiane est équipé d’enrouleurs sur ses côtés longs pour réguler les entrées d’air dans la structure. « L’intégration paysagère était un critère dans mon choix final, mais également l’aspect économique », complète l’agriculteur. Cela est aussi permis par les chenaux à 3,50 m et l’association de plusieurs nefs qui favorisent une structure basse. L’investissement de 50 €/m2 comprend le bâtiment accueillant 20 000 animaux, le bureau central, ainsi que 2 tunnels de stockage. « Chaque bâtiment de stockage peut contenir 460 bigs de paille », se félicite l’éleveur. Il n’en faut pas moins pour disposer de 7 kg de paille par canard. Le bâtiment d’élevage est constitué de 2 tunnels de 130 m de long avec, au centre, le bureau de 5 m poursuivi d’un jardin d’hiver couvert d’un filet anti-oiseaux.

Dji 0253
Le bâtiment se compose de deux tunnels avec deux nefs et une cour d’hiver protégée par un filet anti-oiseaux.

Un bâtiment modulable et lumineux

Les canards disposent ainsi de la norme de 4 m2/canard. Chaque tunnel s’implante sur des murs de 20 cm d’épaisseur et 75 cm de haut à l’aide de panneaux sandwich, 2 tôles de métal galvanisé et se compose de 2 nefs de 9,60 m chacune. « C’est une structure plus lumineuse qu’un bâtiment classique, avec une excellente ventilation », souligne le technicien Cultivert. Le premier tunnel est chauffé et isolé par 80 mm de laine de verre : coupé en quatre à l’aide de panneaux entre les nefs ainsi que d’une bâche enroulable au centre du bâtiment, il accueille les canetons dès leur premier jour de vie. Cette organisation modulable du tunnel est essentielle pour disposer d’un bâtiment à bonne température et limiter dans le même temps la consommation d’énergie. « Malgré la surface, je consomme seulement une cuve de gaz par hiver », souligne Benoît Le Clezio. Après 2 semaines, il réalise un premier détassage avec l’ouverture de la bâche centrale, puis l’accès à l’ensemble du bâtiment. Par la suite, un lot de canards est transféré vers le second tunnel. Celui-ci est isolé à l’aide d’une double bâche avec ventilateur qui gonfle la bâche afin de créer l’isolation. « Des ouvrants électriques automatiques s’ouvrent en fonction de la température du bâtiment afin de maîtriser la consommation électrique », souligne Julien Amiry.

4 tonnes d’aliments suspendus

Le tunnel Multiclair associe la simplicité de construction du tunnel aux performances d’un bâtiment à pied droit avec une luminosité et une ventilation maximisée. « Le bâtiment était simple à construire, rapide et sans accroc. Là où il faut être vigilant, c’est sur l’équipement intérieur et notamment la capacité sur la chaîne d’alimentation », souligne l’éleveur. Les animaux sont rationnés en fin de lot pour les préparer au gavage : « Avec un repas par jour, les animaux doivent manger 300 g d’aliment en 2 heures avant que la gamelle ne soit surélevée », détaille Nicolas Caals, technicien canards gras Eureden. L’éleveur a donc installé des gamelles grande capacité de 10 kg. Une fois les gamelles pleines, 4 tonnes d’aliments sont suspendues en permanence : la structure du bâtiment a donc été renforcée pour répondre à cette exigence. Dans le premier tunnel qui reçoit les jeunes cannetons, ces gamelles « grande capacité » disposent également d’une plus petite gamelle adaptée aux jeunes animaux. Après 80 jours de pré-gavage, 1 200 canards sont transférés dans le bâtiment de gavage où ils resteront 11 jours. Le reste est vendu à des éleveurs bretons pour être gavé localement.

Img 1026
La structure du tunnel Multiclair a été renforcée
pour soutenir les 4 tonnes d’aliments suspendus.

Contacts Cultivert
Landerneau : Pierre Leroy, 06 63 37 20 44,
Carhaix et Pluguffan : Jacques Cosmao, 06 63 33 31 97,
Quimperlé et Pontivy : Fabrice Bernard, 06 30 42 13 06 & Gilles Jagorel, 07 85 86 33 86,
Lamballe : Patrick Briens, 06 63 33 46 72,
Guingamp et Mûr-de-Bretagne : Julien Amiry, 06 72 56 59 08,
Combourg : Gurvan Talvas,06 22 44 39 47.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer