MorbihanPolitique et Syndicalisme

Une solidarité sans faille

Tribune

Frank Guéhénnec, président de la FDSEA, évoque la fierté que les agriculteurs doivent ressentir grâce leur travail dans cette période de crise sanitaire. Il fait également part de ses inquiétudes.

« Le secteur agricole, au même titre que le secteur sanitaire, est reconnu comme secteur fondamental et indispensable à la vie de la Nation. Nous avons en effet la chance, en France, de pouvoir assurer une alimentation « de la fourche à la fourchette » en autonomie pour l’essentiel, et nous pouvons et devons en être fier ! Depuis le début de cette crise sanitaire, les agriculteurs font preuve d’une solidarité sans faille et tentent d’assurer au quotidien le bon fonctionnement de leurs entreprises afin de permettre l’alimentation des Français.

Pourtant, ce travail n’est pas simple tant les entreprises qui les fournissent sont perturbées dans leur fonctionnement. Je tiens donc à saluer l’engagement de tous les salariés des secteurs de l’agro-fourniture, mais aussi des services et de l’agroalimentaire ainsi que de la logistique, tous engagés à nos côtés pour assurer le maintien de notre activité et ainsi la nourriture des citoyens, car sans eux nos entreprises agricoles ne pourraient pas fonctionner. Je tiens aussi à remercier le préfet du Morbihan et ses services qui se mobilisent pour faciliter la continuité des activités agricoles dans le département. »

Inquiétudes

« Je suis néanmoins inquiet, car des signes montrent que les chaînes d’approvisionnement commencent à dysfonctionner ; de nombreuses entreprises à l’amont, comme à l’aval des exploitations agricoles rencontrent elles aussi des difficultés, faute de moyens humains ou d’autorisation pour pouvoir travailler. L’agriculture morbihannaise est un pilier de l’agriculture française (1er département producteur de volailles et légumes de transformation, 2e en production d’œufs, 3e en porc et 6e en lait), elle fournit ainsi de nombreuses entreprises de l’agroalimentaire partout en France. Elle a aussi la chance d’avoir de très nombreuses entreprises qui pratiquent la vente directe sur les exploitations et les marchés. Il est donc nécessaire de tout mettre en œuvre afin qu’elles puissent continuer à fonctionner quasi normalement.

Je suis bien conscient que chacun est inquiet des risques qu’il peut prendre en allant travailler ou faire ses courses sur les marchés et dans les magasins, mais en respectant les gestes barrières, il doit être possible de continuer à maintenir une activité dans les nombreuses entreprises qui permettent aux entreprises agricoles de fonctionner. J’en appelle donc à l’unité afin que chacun mesure son rôle dans cette période difficile où la solidarité chère au monde agricole doit rester au cœur de notre société. La participation de tous est indispensable afin que les entreprises agricoles morbihannaises puissent continuer à produire et fournir les marchés, magasins de producteurs et entreprises agroalimentaires. »

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer