En bref

Le gouvernement retoque une expérimentation visant à faciliter le défrichement

En séance publique le 10 décembre, le gouvernement a retoqué une proposition orale du député de la Lozère Pierre Morel-À-L’Huissier (UDI) visant à aider les éleveurs de son département à défricher d’anciens terrains agricoles pour améliorer leur autonomie fourragère. Il proposait que soit expérimenté en Lozère un nouveau calcul de l’indemnité financière versée après un défrichement de forêt, en cas de non-compensation par un reboisement équivalent en surface. L’indemnité est actuellement de 4000 euros/ha, calculée sur la base du coût de plantation; le député souhaitait qu’il puisse être basé sur la valeur de vente du bois (environ 1000 euros/ha dans son département) et d’un coefficient environnemental. Refus du gouvernement qui met en avant des objectifs «économiques, climatiques et écologiques».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer