Economie, marchés et gestionTop

Comment diminuer l’impôt avant la fin de l’année ?

De nombreux dispositifs législatifs permettent aux contribuables français qui les mettent en œuvre de réduire le montant de leurs impôts sur le revenu 2019.

Disponible depuis octobre 2019, le PER (Plan épargne retraite) est un nouveau dispositif appelé à progressivement remplacer les dispositifs existants (PERP, Madelin, Perco…)

Se constituer une retraite complémentaire

Il est possible d’en souscrire un à titre collectif, via l’entreprise. À titre individuel, la déduction fiscale que permet le PER est disponible d’ici la fin de l’année. En effet, dans la limite de certains plafonds, les montants versés sont déduits de l’assiette de l’impôt.
Le PERP se perçoit quant à lui uniquement sous forme de rente et présente donc moins de souplesse que le PER (versement possible en capital). Par ailleurs, suite à la mise en place du prélèvement à la source en 2018, une règle de limitation impacte les versements PERP de 2019. Ainsi, il est conseillé de vérifier si vos versements 2018 sont inférieurs à ceux de 2019, car dans ce cas les versements réalisés en 2019 ne sont alors retenus qu’à hauteur de la moyenne des versements réalisés en 2018 et 2019 (50 % de ces versements).

Autres pistes avec les travaux ou CITE

Avant le 31 décembre 2019, les particuliers qui auront réalisé des travaux d’économies d’énergie bénéficieront d’un crédit d’impôt compris entre 15 et 50 % du montant des dépenses réalisées. En 2020, le CITE devient une prime forfaitaire, uniquement pour les foyers modestes. Il est prorogé jusqu’au 31 décembre 2020 pour les ménages aux revenus intermédiaires et supprimé pour les ménages plus aisés. Si vous avez des travaux à réaliser en 2020, vous pouvez bénéficier du CITE tel qu’il se présente actuellement à condition d’avoir accepté un devis et de verser un acompte, au plus tard, le 31 décembre 2019.
Pour les travaux concernant les revenus fonciers, il est souhaitable d’attendre 2020. En effet, suite à la mise en place du prélèvement à la source, les charges dites « pilotables » (les travaux) de l’exercice 2019 ne sont pas retenues à 100 % de leur valeur. Autrement dit, les travaux réalisés en 2019 sont déduits du revenu foncier de l’année 2019 à hauteur de la moyenne des montants dépensés en 2018 et 2019, c’est-à-dire 50 % des dépenses de 2018 et de 2019.

Les dons ou les investissements immobiliers : d’autres leviers pour faire baisser les impôts

Le dispositif Denormandie permet de bénéficier d’une réduction d’impôt si vous réalisez un investissement locatif dans un quartier ancien à rénover. Le logement concerné doit être situé dans le centre de certaines communes et les travaux que vous y effectuez doivent représenter au moins 25 % du coût total de l’opération. Si votre choix se porte sur un investissement dans le neuf, le dispositif Pinel vous ouvre droit à une réduction d’impôt à condition que le logement soit implanté dans une zone de pression locative. De même, les loyers sont plafonnés et les revenus du locataire ne doivent pas dépasser des plafonds réglementaires.
En outre, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt quand vous faites un don à la plupart des associations ou organismes d’intérêt général. La réduction d’impôt est de 66 % du montant des dons et s’applique dans la limite de 20 % du revenu imposable.

Conseil
Avant de faire votre choix, vous devez bien mesurer l’intérêt de l’investissement, surtout s’il s’agit d’un investissement immobilier (prix et emplacement), ou de la dépense que vous vous apprêtez à réaliser afin de diminuer votre impôt. En effet, si la carotte fiscale compte, d’autres éléments, correspondant notamment à votre situation personnelle et professionnelle, sont à prendre en compte.

Véronique Le Fur / Cogedis

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer