À l'étrangerEn bref

Viande avariée : Les consommateurs ne sont pas les cobayes du libre-échange

L’eurodéputé Eric Andrieu demande à la Commission européenne de suspendre immédiatement l’ensemble des importations de viandes brésiliennes vers l’UE.

Alors que le Commissaire européen à la Santé et à la Sécurité alimentaire Vytenis Andriukaitis rencontre ce mardi 27 mars, à Brasilia, le ministre brésilien de l’Agriculture, de l’Élevage et de l’Alimentation, Blairo Maggi, et Jarbas Barbosa, président de l’Agence Nationale de Surveillance Sanitaire, l’eurodéputé français Eric Andrieu reproche à la Commission européenne d’avoir agi « à minima et de manière incohérente : la Commission n’a fait que délister les quatre entreprises incriminées. Elle n’a pas été plus loin, alors que les enquêtes ont démontré que le dispositif de contrôle et de certification au Brésil est pourri de l’intérieur ! »

« Avec ce scandale qui a impliqué des fonctionnaires du système de contrôle public brésilien, la confiance est rompue ! » estime le député européen qui « demande à la Commission européenne de prendre ses responsabilités, d’agir de manière cohérente face à un problème systémique et de suspendre immédiatement l’ensemble des importations de viandes brésiliennes vers l’UE. »

La Commission européenne a annoncé qu’elle procéderait à des vérifications sur le bœuf brésilien avant la mi-mai afin de s’assurer que tous les produits de viande importés dans l’UE respectent les normes de sécurité. Des vérifications insuffisantes et bien tardives pour le Porte-parole des socialistes européens à l’Agriculture : « À court terme, ces fraudes massives menacent directement la santé des consommateurs européens, et à moyen terme, elles risquent de se retourner contre l’ensemble de la filière, à commencer par nos propres producteurs ! » estime Eric Andrieu.

Avant de conclure : « Les Européens ne sont pas là pour consommer le rebut de ce que les autres ne veulent pas manger chez eux ! Et encore moins pour enrichir les systèmes mafieux de pays qui ne respectent pas les règles! »

La Commission européenne et les responsables vétérinaires de l’UE se réunissent ce mercredi 29 mars à Bruxelles.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer