En bref

Interpellation de douze militants animalistes après des actions dans des élevages

Douze militants, dont certains liés à l’association Boucherie abolition, ont été placés en garde à vue le 21 mai, après des actions menées dans des élevages en décembre 2018 et avril 2019. Ils sont suspectés de s’être introduits dans des exploitations et d’y avoir «libéré» des animaux. Parmi les militants interpellés figurent Solveig Halloin et Vincent Aubry, deux porte-paroles de l’association antispéciste. Les arrestations ont eu lieu simultanément en région parisienne, à Tours, Nice et Toulouse. D’après la procureure d’Evreux, chargée du dossier, une enquête préliminaire a été ouverte pour «vol aggravé», «dégradation en réunion», «entrave à la liberté du travail» et «violation de domicile».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer