En bref

Glyphosate : l’Anses prépare un « cahier des charges » pour de nouvelles études

L’Anses devrait présenter «dans les prochaines semaines» un cahier des charges permettant de réaliser une nouvelle étude «indépendante» sur la dangerosité du glyphosate en tant que matière active, a annoncé Françoise Weber, directrice générale adjointe de l’agence de santé, à l’occasion d’une conférence de presse organisée le 25 février au salon de l’Agriculture. L’Anses a en effet été saisie, il y a plusieurs mois par le gouvernement, pour élaborer de nouveaux protocoles. Ce cahier des charges prendra en compte «toutes les hypothèses» et «les nouvelles techniques d’évaluation», précise Françoise Weber à Agra Presse. Une fois remis au gouvernement, il sera mis en œuvre par des institutions «indépendantes».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Un commentaire

  1. paradoxe : le glyphosate n’est que cancérogène possible (comme la viande rouge !) et c’est un des herbicides le moins toxique ! la prévention des risques professionnels des herbicides est néanmoins indispensable car, si les herbicides sont moins toxiques que les insecticides, les effets aigus et chroniques associés aux herbicides sont néanmoins souvent à la base de troubles cutanés, ophtalmologiques, digestifs et neuromusculaires et certains sont allergisants : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=533

Bouton retour en haut de la page
Fermer