Cultures

Céréales : Surveiller les pucerons

L’interdiction d’usage des néonicotinoïdes (Gaucho, Ferial) pour les céréales impose une plus grande vigilance dans le suivi des parcelles dès cet automne pour éviter la JNO (jaunisse nanisante de l’orge), maladie virale très préjudiciable. Chaque semaine nous ferons un point de situation en communiquant la synthèse des observations du réseau BSV (Bulletin de santé du végétal) et des données de piégeage de l’Inra.

Comment observer ses parcelles ?

Il faut regarder à contre-jour 50 plantes prises au hasard dans la parcelle pour constater la présence ou non de pucerons sur les plantes. L’observation est plus facile par temps sec et ensoleillé, aux heures les plus chaudes jusqu’au stade « 4 feuilles », voire un peu plus si l’automne est doux comme à l’automne 2015. Le seuil de nuisibilité et donc d’intervention est atteint lorsque plus de 10 % des pieds sont colonisés par au moins un puceron ou présence de pucerons pendant plus de 10 jours dans la parcelle. Au-delà du stade 4 feuilles, le risque diminue fortement mais n’est pas nul si l’automne reste doux.

Situation au 6 novembre
À ce jour seule une parcelle du réseau BSV située en Ille-et-Vilaine est en cours de levée (semis du 24/10/2018). Sur 50 pieds observés, 6 % étaient porteurs d’un puceron ailé. Conseil : observer les parcelles dès la levée est nécessaire.

En savoir plus : Informations complètes sont consultables gratuitement sur synagri.com.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer