Morbihan

Bénévoles et bénéficiaires de Solidarité paysans en journée festive

Les responsables de l’association Solidarité paysans l’assurent : le plus important est de sortir les agriculteurs en difficulté financière de l’isolement. Les bénévoles s’y emploient.

Ils se rencontrent une fois par an pour échanger autour d’un repas. Cette année, les bénévoles et les bénéficiaires de l’association Solidarité paysans se retrouvaient à Surzur, sur une ancienne ferme. « Nous sommes des hommes et des femmes au service d’autres hommes et d’autres femmes », rappelle Jean-Yves Guillaume, l’un des responsables de l’association. « Ces échanges autour d’un repas aident les agriculteurs en difficulté à se sentir considérés. C’est un moment important car notre action n’a pas de sens sans prise en compte de la dimension humaine ». Les bénévoles, souvent agriculteurs retraités, interviennent toujours en binôme avec l’un des 9 salariés régionaux de l’association.

60 dossiers en Morbihan

Une soixantaine de familles sont actuellement accompagnées. « Notre objectif majeur est de les sortir de l’isolement. Nous les aidons également à trouver des solutions techniques et financières avec leurs créanciers ». Sans surprise, les dossiers sont de plus en plus compliqués compte tenu de la taille des exploitations. L’association a signé une convention avec la fondation Abbé Pierre qui intervient, dans certains cas, pour participer à la rénovation de la maison d’habitation (aides financières à l’installation d’une chaudière ou à la réfection d’une toiture, par exemple). L’association bénéficie de subventions de la MSA, du Conseil départemental et des communautés de communes. Elle se félicite du fait que 80 % des agriculteurs qui font appel à ses services poursuivent leur activité.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer