Politique et Syndicalisme

Comptes de l’agriculture : le résultat agricole s’améliore en 2017

L’Insee a présenté les Comptes nationaux provisoires de l’agriculture le 5 juillet. Premier constat, une hausse des résultats de la branche agricole : +8,2 %, pour atteindre 35,9 milliards d’euros. Divisé par le nombre d’actifs, ce taux monte à 9,3 %, à cause de la baisse de la population agricole. Après une dégradation généralisée des résultats en 2016, cette amélioration tient plus d’un rattrapage que d’une réelle embellie. En effet, le niveau de 2015 n’est toujours pas retrouvé.

Second constat : ces résultats tiennent à la fois de la hausse du «chiffre d’affaires» (+3,2 %, à 71,8 milliards d’euros) et de la baisse du coût des intrants. La hausse du «chiffre d’affaires» n’a pas la même explication dans toutes les filières : dans les filières animales, il progresse grâce à la hausse des prix qui compense le repli des volumes. À l’inverse, dans les filières végétales, il progresse grâce à une forte progression des volumes alors que les prix diminuent.

“Un rattrapage en trompe l’œil”, selon la FNSEA

La FNSEA estime, dans un communiqué, que la hausse du résultat brut de la branche agricole est «un rattrapage en trompe l’œil, qui ne compense même pas les pertes de 2016». Pour la FNSEA, «la situation est toujours critique pour beaucoup d’agriculteurs après plusieurs années de crises économiques, climatiques et diplomatiques». Le syndicat a calculé que «depuis 2000, le résultat brut de la branche agricole ne cesse de se dégrader» ; sur une base 100 en 2000, l’indice est inférieur à 90 en 2017, estime la FNSEA. Le syndicat majoritaire craint que l’avenir ne permette de redresser cette courbe, mettant notamment en avant les accords de libre-échange en cours de négociation.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer