CulturesÉlevageMorbihan

Les végétaux à la loupe

De quelles plantes s’agit-il ? C’est la question à laquelle devaient répondre les 150 candidats au concours régional de reconnaissance des végétaux, début avril à Saint-Jean Brévelay.

Une branche, quelques feuilles, une jeune plante en pot, une photo… Voilà les indices qui ont permis aux candidats, issus de 17 établissements agricoles bretons, publics et privés, de reconnaître les plantes disposées dans les salles de cours du lycée horticole de Saint-Jean-Brévelay et de se départager. Le tout, dans un temps imparti, sous le regard attentif de professionnels. Les élèves, apprenants en aménagements paysagers, production horticole et vente de végétaux, mais aussi des salariés d’entreprise du paysage avaient rendez-vous pour évaluer leur savoir.

Les CAP devaient reconnaître une vingtaine de plantes (famille, genre, espèce, variété) ; les Bac pro, une quarantaine et les BTS, une soixantaine. « Les plantes font partie d’une liste officielle établie par des professionnels du secteur », explique Valérie Le Page, directrice de l’établissement qui organisait le concours cette année. Une épreuve qui attire beaucoup de candidats en Bretagne. Les lauréats sont, ensuite, invités au concours national qui a lieu à Lyon.

Embauches

Ce ne sera sans doute pas le cas de Nuna, en seconde Bac pro, à Rennes, qui avait pourtant été sélectionnée dans son établissement, à l’issue de trois contrôles. « Je suis passée à côté. Je ne pense pas avoir reconnu toutes les plantes à massif », déplore-t-elle, à la sortie des salles d’examen. « Dommage, cela fait toujours bien sur un curriculum vitae d’avoir réussi ce concours ». Elle envisage, plus tard, une carrière de fleuriste. Pour Damien, en BPA travaux paysagers, à Auray, l’espoir est permis. « Je pense avoir réussi », se réjouit-il. « Je suis actuellement en stage en entreprise ; mon patron m’a accordé une journée pour venir ici ».

Des salariés, plus âgés, viennent également chercher cette reconnaissance, qui permet de se valoriser sur le marché de l’emploi. La filière embauche, notamment dans le secteur du paysage et des services aux particuliers. Nul doute que les jeunes motivés, présents à Saint-Jean Brévelay, y trouveront leur voie.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer