Côtes d'ArmorÉlevageTop

Pour le réveillon, les volailles de tradition

En cette fin d’année, l’activité bat son plein à la Ferme de Marie-Jeanne, à Andel (22), pour satisfaire les acheteurs venus faire leurs choix de volailles festives fermières.

L’excitation est encore palpable au lieu-dit Lormel, entre deux dimanches du marché de Noël fermier. Chapons, poulets au lait et dindes prêtes à cuire constituent les principales volailles festives de la ferme, élevées selon un mode de production traditionnelle « comme le faisait ma mère », se plaît à rappeler Marie-Jeanne Avril.

Marie-Jeanne-Avril
Marie-Jeanne Avril, Andel (22)

La volaille de Noël de Marie-Jeanne

Chaque année, c’est à la fin de l’été qu’elle met en place sa production de volailles festives en achetant dindes, poulets et chapons démarrés. De début à fin septembre, ce sont 250 chapons, autant de dindes, 300 pintades et 500 poulets (destinés à être nourris au lait) qui s’installent dans les poulaillers et parcours de plein air attenants, pour y produire une viande d’excellente qualité qui font la renommée de l’éleveuse. Et plus spécifiquement, « le poulet au lait » est un de ses produits phares. « C’est ma volaille de Noël, cela permet de proposer aux consommateurs une volaille festive, alternative au chapon, en étant bien moins cher », commente l’éleveuse.

Nourries au lait provenant d’une ferme voisine, les volailles sont complémentées par un ingrédient gardé bien secret. Ainsi les poulets au lait ont la particularité de produire une viande plus gustative et onctueuse. « Le lait est gras et les poulets adorent ça ! », complète-t-elle. Mais le travail est là aussi une affaire de spécialiste et il faut maîtriser le bon dosage de lait. En effet, un surdosage génère des problèmes cardiaques et une quantité trop faible n’a pas l’effet escompté sur la qualité de la viande.

Autres volailles festives et tradition culinaire

C’est seulement en 2015 qu’elle s’est lancée, un peu malgré elle, dans la production de chapons afin de répondre à une clientèle présente sur les marchés. Rappelons-le, le chapon est un coq castré avec une masse graisseuse importante et à la chair savoureuse. « L’idée de la castration ne me plaisait pas, mais nous avons dû nous adapter car les clients demandaient du chapon », explique-t-elle. « Je les achète déjà chaponnés ». Qu’il s’agisse des produits festifs (hormis le poulet au lait) ou ceux commercialisés tout au long de l’année, les volailles sont nourries avec un aliment sans OGM, sans antibiotique, sans antiparasite, ni anticoccidien, complété uniquement par du blé. C’est un aliment de la « gamme Marie-Jeanne », créé spécialement pour l’élevage.

Quant à la traditionnelle dinde de Noël, elle reste incontournable. « Certains perpétuent la tradition, et les ventes de dindes tendent à augmenter », constate-t-elle. Et on peut penser que les farces salées (viande de porc, marrons, raisins, porto) et sucrées (chair de volaille, pruneaux, abricots, raisins secs) concoctées par les associés de la ferme depuis trois ans maintenant y sont peut-être pour quelque chose…Après ces denses semaines de travail, le 24 décembre au soir le premier cadeau de Noël pour Marie-Jeanne Avril sera une longue nuit de sommeil. Pas de réveillon traditionnel à Lormel !

Carte d’identité
  • Fort d’une vingtaine d’années de productions fermières, Marie-Jeanne Avril crée en 2013 sa propre activité d’abattage et vente directe, rejointe en 2014 par sa fille Anne-Flore pour développer la partie découpe et ventes sur les marchés (les Cocottes d’Armor) et plus récemment par Coline, sa belle-fille, en charge du magasin à la ferme ouvert en 2016.
  • Toute l’année, entier ou à la découpe :
    • Poulet fermier, dinde, pintade, canard/canette
    • Conserves : rillette, terrines, confits et mousses de foie de volailles, gésiers confits, manchons…
  • Les volailles spéciales festives : poulet au lait, dinde, chapon.

La Ferme de Marie-Jeanne – 1 rue Lourmel, Andel (22), 06 87 32 17 44

Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer