Maïs : Une culture, plusieurs possibilités

Sébastien Turban a présenté l’exploitation qui nourrit son troupeau avec un ensilage classique, du maïs épi et utilisera cette année un ensilage brins longs (procédé Shredlage). - Illustration Maïs : Une culture, plusieurs possibilités
Sébastien Turban a présenté l’exploitation qui nourrit son troupeau avec un ensilage classique, du maïs épi et utilisera cette année un ensilage brins longs (procédé Shredlage).

La Chambre d’agriculture des Côtes d’Armor et le Smega organisaient une demi-journée sur le maïs. L’occasion de rappeler les points essentiels pour la réussite d’un fourrage de qualité, et d’aborder différentes formes de récolte. « Nous avons ensilé cette année 75 ha de maïs. Depuis 3 ans, 10 ha sont récoltés en maïs épi, et pour cette campagne nous avons essayé la récolte avec le procédé Shredlage sur 30 ha », témoigne Sébastien Turban, un des associés du Gaec du Vieux Manoir, installé à Pommerit-le-Vicomte (22). « Nous avons pu observer des grains bien éclatés, reste à voir maintenant la réponse des animaux avec ce fourrage ». Organisé par la Chambre d’agriculture et le Smega, l’éleveur a apporté sa vision sur différentes techniques de récolte de maïs lors d’un après-midi technique. Un éclateur resserré Pour cette récolte 2017, c’est l’entreprise Robillard de Hénansal (22) qui a ensilé les cultures avec le procédé Shredlage. « Habituellement, nous demandons à ensiler avec des longueurs de brins de 26 mm. Nous avons démarré cette année avec une longueur de 21. Puis, comme certains grains n’étaient que moyennement éclatés, nous sommes descendus à 19 mm. J’ai trouvé que le procédé fonctionnait mieux sur des maïs dont la teneur en matière sèche (MS) était légèrement plus importante, à hauteur de 36 ou 38 %. Attention en revanche si la MS est trop basse », observe le producteur. Du maïs épi 6 mois de l’année En plus d’un ensilage classique et d’un maïs brins longs, les associés du Gaec nourrissent leur troupeau avec du maïs épi, pendant 6 mois de l’année. « Si les rendements ont atteint 15 t MS en ensilage, nous sommes à 12 t en maïs épi. Pour la distribution, nous l’introduisons dans la ration à hauteur de 4 kg de MS par vache et par jour, durant l’hiver et…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Tags :
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article