Economie, marchés et gestion

Des retraites inégales suivant la carrière

Jean-Paul Nicolas, en charge des questions sur la retraite pour la Confédération Paysanne, rappelle les différences de pension suivant le type de carrière.

Dans un communiqué l’UDSEA-Confédération Paysanne, explique que la mesure se traduisant par une hausse de la part complémentaire dans les pensions de retraites, « augmente les inégalités entre retraités, notamment pour les agriculteurs avec des revenus faibles pendant leur carrière ».
Depuis 2003, année de mise en place de la retraite complémentaire obligatoire (RCO), « on observe un basculement du régime de retraite agricole, où la part de la retraite de base ne cesse de décliner face à une augmentation de la part complémentaire. L’inégalité est plus marquée pour les exploitants avec un revenu inférieur à 15 000€ », chiffre Jean-Paul Nicolas, co-responsable de la section des retraités.

Différences entre carrières

Il existe 3 catégories de pensionnés. « La première, avec une carrière complète, bénéficie de tous les éléments de la retraite agricole, avec en 2016, le montant de pension le plus élevé de 861,67€/mois. La seconde, les pensionnés à taux plein, sans carrière complète, qui n’ont pas accès aux points RCO gratuits, ni à un complément de RCO pour atteindre les 85 % du Smic en 2018.

Cette catégorie peut avoir une retraite maximum de 716,05€/mois ». Enfin, les pensionnés avec une décote, qui n’ont pas accès à la pension majorée de référence (PMR), aux points gratuits de RCO et au complément de RCO, « ont au mieux une pension de 678,86€/mois. Au fil des générations les points gratuits baissent et le complément RCO augmente, malgré l’augmentation du taux de cotisation RCO (de 1 % à 4 %). Les premiers effets seront visibles dans 40 ans, la part du complément RCO dans la pension de retraite continuera d’augmenter. Ainsi, si le régime de retraite des non-salariés agricoles campe sur ses fondements actuels, en 2060 les nouveaux pensionnés avec une carrière complète auront perçu au 14 juillet le montant réservé aux mieux servis des pensionnés ne bénéficiant pas du complément de RCO ou de la PMR pour l’année entière. Ces écarts de pension entre catégories de retraités ne sont pas défendables ».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer