CulturesEconomie, marchés et gestionSur abonnement

Marchés : blé ou viande, qu’exportera la France demain ?

L’Hexagone est particulièrement bien pourvu en protéines végétales grâce aux fourrages en premier lieu et aux céréales ensuite. Ces deux sources satisfont 80 % de nos besoins, ce qui est nettement plus important que dans les autres pays européens. La France ne manque pas de protéines végétales. La preuve, nous en exportons environ 3,5 millions de tonnes (Mt), essentiellement sous…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer