Côtes d'ArmorEnergies et environnementMachinisme et équipements

Le Syndicat des eaux finance un semoir expérimental

Sur le bassin versant de l’Arguenon, la Cuma de la Rosette accueille sur son parc un prototype de semoir mis au point pour l’implantation de couverts végétaux sous céréales.

« Depuis 20 ans, les actions portées par le Syndicat mixte Arguenon-Penthièvre (Smap) auprès des agriculteurs du bassin versant de l’Arguenon ont permis de réduire de manière significative la présence de nitrates et de pesticides dans l’eau à la prise d’eau potable du barrage de Pleven », démarre Michel Raffray, président du Smap. Ces actions, proposées par le groupe de pilotage agricole du bassin versant, composé de 6 agriculteurs désignés par la Chambre d’agriculture et de 6 élus du Syndicat mixte, sont financées par le Smap, l’Agence de l’eau, la Région et le Département.

« Depuis plusieurs années, des essais en micro-parcelles de semis de couverts sous les céréales avant moisson sont notamment réalisés par la Chambre d’agriculture. L’objectif est de mieux protéger les sols et l’eau grâce à une couverture plus précoce des sols, mais aussi d’améliorer les conditions de travail des agriculteurs par un semis plus rapide et un étalement dans le temps du travail au champ. La biodiversité (pollinisateurs, habitats de la faune sauvage…) est également favorisée par cette nouvelle pratique », explique David Bouvier, conseiller agronomie à la Chambre d’agriculture de Bretagne en charge du suivi sur le bassin versant.

Didier et Yves-Marie Devrand (Ets Devrand), Michel Raffray (président du Syndicat mixte Arguenon-Penthièvre), Alain Tiengou (vice-président de la Chambre d'agriculture), David Bouvier (conseiller agronomie).
Didier et Yves-Marie Devrand (Ets Devrand), Michel Raffray (président du Syndicat mixte Arguenon-Penthièvre), Alain Tiengou (vice-président de la Chambre d’agriculture), David Bouvier (conseiller agronomie).

Dans ce cadre, la fabrication d’un prototype de semoir expérimental a été commandée par le Smap aux établissements Davrand, de Trédias, pour mise à disposition de la Cuma de la Rosette située à proximité ; ceci afin de faciliter les adaptations à apporter au prototype. Ce-dernier a été livré lundi 19 juin.

« Des tests seront réalisés chez des agriculteurs volontaires du bassin versant prioritairement adhérents de la Cuma et accompagnés techniquement par la Chambre d’agriculture, afin de définir les conditions de réussite ou d’échec de cette nouvelle pratique », précise Alain Tiengou, agriculteur à Trédias et vice-président de la Chambre d’agriculture des Côtes d’Armor.

Comment tester le semoir ?
Sur la zone, tous les agriculteurs intéressés sont invités à contacter la Chambre d’agriculture pour réserver le semoir et bénéficier d’un accompagnement technique (choix des parcelles, type de couverts à semer, dates et doses de semis…). David Bouvier, antenne de Dinan, au 06 30 12 42 42 ou david.bouvier@bretagne.chambagri.fr
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer