En brefEnergies et environnement

Surfaces d’intérêt écologique : pas nécessaire de passer de 5 à 7%

Il n’est pas utile de porter l’exigence de couverture des terres agricoles de l’UE par des surfaces d’intérêt écologique (SIE) de 5 % actuellement à 7 % comme cela était envisagé dans le cadre de la dernière réforme de la Pac, conclut la Commission européenne dans un rapport sur cette question publié le 29 mars. En effet ces surfaces, qui constituent un des trois critères de verdissement des paiements directs, couvrent déjà, une fois un facteur de pondération appliqué, environ 10 % des terres agricoles de l’UE. Mais, prévient quand même Bruxelles, les types de SIE les plus bénéfiques à l’environnement sont les moins utilisés par les agriculteurs européens.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer