En bref

Porc : l’industrie de la charcuterie veut “gagner des parts de marcher” au Canada

La Fédération française des industriels charcutiers traiteurs et transformateurs de viandes (Fict) a annoncé vouloir « gagner des parts de marché » au Canada, dans un communiqué du 27 avril. Elle a saisi dans ce sens « l’opportunité de la signature en novembre 2016 de l’accord de libre-échange Canada/UE (CETA) pour mettre en place une stratégie collective et participer au Salon international de l’alimentation à Toronto » du 2 au 4 mai. Ainsi, neuf entreprises de charcuteries/salaisons feront le déplacement pour présenter leurs produits sous le pavillon France. Le Canada représente actuellement moins de 1 % des exportations de charcuteries françaises.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer