Machinisme et équipements

60 % des agriculteurs équipés d’un quad

Le marché des quads est encore porteur avec une tendance à l’augmentation des puissances. La vente de quads d’occasion se développe ainsi que celle des petits transporteurs à benne plus confortables et plus sécurisants.

« Au début des années 2000, j’ai découvert le quad. Cette moto à 4 roues avec une selle et un guidon m’a interpellé », se rappelle Gérard Le Branquet, commercial en matériel agricole et quad pour les établissements Agri Bannalec à Bannalec (29). En 2002, il se met à vendre ses premiers quads aux agriculteurs locaux. Il y voit le côté ludique, rappelant un peu la moto tout-terrain. Mais il pense surtout aux aspects utilitaires pour porter des choses, traîner du matériel afin d’améliorer les tâches quotidiennes des agriculteurs. « C’est un engin qui apporte un certain plaisir au travail et permet souvent de gagner du temps. »

Une puissance pas forcément adaptée à l’utilisation

« Au démarrage de l’activité, le marché est plutôt sur du quad de 300 à 400 cm3 en 2 et 4 roues motrices. Aujourd’hui, les acheteurs penchent pour des engins entre 600 et 700 cm3 principalement en 4 roues motrices », analyse Gérard Le Branquet. Il estime que cette puissance n’est pas forcément adaptée pour des utilisa- tions agricoles quotidiennes comme aller chercher les vaches au champ ou faire le tour des clôtures. « Ils sont plus chers à l’achat que des plus faibles cylindrées, con- somment plus et sont plus coûteux en entretien courant. Mais c’est une tendance qui suit celle des tracteurs. Avant il y avait un 100 ch pour du matériel en 3 m et aujourd’hui un 150 ch le remplace pour tirer les mêmes outils. »

Un marché encore porteur

Le commercial d’Agri Bannalec estime que 60 % des agriculteurs sont équipés d’un quad en 2016. « Le marché est encore porteur. Avec le renouvellement de certains engins, nous avons une offre étoffée en quads d’occasion qui correspond à une certaine clientèle. Avec une conjoncture agricole compliquée cela permet à certains agriculteurs de découvrir le quad et les multiples utilisations qu’on peut en faire. » Pour beaucoup de travaux dans les élevages, le quad a remplacé le tracteur voire même la voiture d’exploitation.

Le transporteur à benne se développe
Le marché des petits transporteurs à benne est en plein développement. Les clients y voient plus de polyvalence. « C’est un engin plus stable, plus confortable avec une cabine, un volant et un bon siège. Les utilisateurs se sentent plus en sécurité grâce aux ceintures de sécurité, il n’y a pas besoin de casque. Il est aussi très polyvalent grâce à sa benne arrière qui permet de transporter plein de choses allant des seaux d’aliment, au veau qu’il faut ramener à la stabulation ». Pour Gérard Le Branquet c’est le véhicule idéal s’adressant aux personnes qui disaient : « Chez moi il n’y aura jamais de quad. » Cela tombe bien, ce n’est pas un quad mais un transporteur à benne, rien à voir…
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer