Cultures

Des couverts végétaux adaptés à la monoculture de maïs

Les semis sous couvert ont montré leur efficacité, et encore plus en zone de récolte tardive.

Comment répondre au critère « diversité des assolements » pour prétendre au paiement vert de la Pac quand on cultive maïs sur maïs ? Une dérogation est accordée aux maïsiculteurs leur permettant de s’affranchir de cette condition. C’est ce qu’on appelle la « certification équivalente au verdissement ». Elle est obtenue en semant un couvert végétal hivernal (sélection d’espèces autorisées pures ou en mélange), avant, pendant ou dans les quinze jours suivant la récolte de maïs. Cependant, les conditions climatiques tardives d’automne sont rarement favorables à une bonne implantation de couvert.

Des semis dans les maïs

En réponse à cette problématique, Dekalb et Jouffray-Drillaud se sont associés pour proposer quatre solutions adaptées au semis d’une interculture sous couvert de maïs. « La technique permet au maïsiculteur de conserver les variétés dont la précocité est la mieux adaptée à la rentabilité de son exploitation sans avoir la pression sur la date de récolte », précise le communiqué. Les partenaires ont testé et validé sur le terrain différents types de mélanges. Ils ont déterminé les protocoles de culture permettant la levée d’un couvert végétal dans un maïs sans qu’il y ait compétition entre les deux cultures.

En pratique, le mélange qui associe un ray-grass hybride diploïde et une vesce velue, est semé quand le maïs atteint le stade 6 à 8 feuilles. Le couvert germe mais son développement est rapidement bloqué par le manque de lumière. « Après la récolte, la croissance du couvert redémarre, assurant une bonne couverture des sols pendant l’hiver. »

Conseils de circonstance

Cinq règles agronomiques sont recommandées pour réussir l’opération : choisir le couvert le mieux adapté aux conditions pédoclimatiques de son exploitation ; ne pas appliquer d’herbicide de pré-levée résiduaire ; respecter le stade 6-8 feuilles du maïs pour éviter toute concurrence ; assurer un bon contact entre la graine et le sol par un désherbinage. Sabine Huet

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer