En brefPolitique et Syndicalisme

Lait : opération d’étiquetage des produits Lactalis en Sarthe

Prenant la suite d’opérations menées plus tôt dans la semaine en Bretagne, la FDSEA de la Sarthe organisait dans la matinée du 29 juillet une action d’étiquetage des produits Lactalis (Président, Lactel…) dans les grandes surfaces du département. « Ce produit crée du chômage », ou « ce produit ruine les éleveurs », est-il indiqué sur les étiquettes.

« Les éleveurs laitiers sont dans une situation intenable, explique Pascal Clément, président de la section laitière de la FDSEA 72, joint par Agra Presse. Après une année 2015 compliquée, 2016 s’annonce pire, et les problèmes climatiques viennent maintenant s’ajouter, qui vont créer un manque d’affouragement énorme ». Le département pourrait connaître de faibles rendements de maïs fourrage, rapporte l’éleveur.

Lactalis dénonce des “actions syndicales irresponsables”

Le groupe laitier réagit dans un communiqué, le 29 juillet, en dénonçant « des actions syndicales irresponsables ». Pour le porte parole du groupe, Michel Nalet, cité dans le communiqué, « prendre l’entreprise pour cible ou bouc émissaire d’une crise laitière qui est européenne et mondiale de manière permanente et exclusive, et ce quels que soient les motifs, n’est pas acceptable. (…) C’est scier la branche sur laquelle les producteurs (…) sont assis ». Sur les étiquettes déposées en magasins, il était par exemple écrit « Cette marque ne rémunère pas ses producteurs ».

“Des méthodes d’un autre temps” pour la Fnil

La Fédération nationale des industries laitières (FNIL) « déplore et condamne les tentatives d’intimidation de toutes sortes, proférées à l’encontre d’entreprises laitières par des individus se revendiquant d’un syndicalisme qui devrait prendre clairement ses distances avec ces méthodes d’un autre temps », dans un communiqué de presse du 1er août. Tout au long de ce communiqué, la Fnil s’interroge : « N’est-il pas irresponsable de porter l’opprobre sur les produits de grande consommation en linéaires en bafouant toutes les règles de droit […] », etc. La semaine précédant le communiqué, des éleveurs avaient entrepris une opération d’étiquetage sur les produits laitiers de l’entreprise Lactalis afin de dénoncer un prix du lait trop bas.

“Le syndicalisme est dans son rôle” pour la FNPL

«Le syndicalisme est dans son rôle quand il fait savoir ce que Lactalis veut cacher», annonce la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) dans un communiqué du 1er août. Une forme de réponse au communiqué de Lactalis et de la Fédération nationale de l’industrie laitière (Fnil), dénonçant ces actions. La FNPL dénonce «un prix de rémunération» des éleveurs trop bas et «salue» donc «le courage des organisations de producteurs qui ont débuté un bras de fer avec l’entreprise Lactalis dans la négociation sur le prix du lait jusqu’à la fin de l’année».

Source Agrapresse

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer